En ce moment
 

Ingérence russe aux USA - Trump n'a pas à obéir à une assignation du procureur, affirme l'avocat Rudy Giuliani

Russie

(Belga) Le président américain n'a pas à se soumettre à une assignation du procureur spécial de l'affaire russe, mais pourrait accepter une audition sous conditions, a indiqué dimanche Rudy Giuliani, entré récemment dans l'équipe des avocats personnels de Donald Trump.

Interrogé sur la chaîne ABC concernant l'attitude face à une éventuelle assignation à comparaître adressée par Robert Mueller au milliardaire, M. Giuliani a répondu: "Nous n'avons pas" à y donner suite. "Il est le président des Etats-Unis. Nous pouvons réclamer les mêmes privilèges dont ont bénéficié d'autres présidents", a expliqué l'ancien maire de New York et proche de M. Trump. Lorsqu'il était président, Bill "Clinton a négocié un accord dans lequel il ne reconnaissait pas l'effectivité de l'assignation", a-t-il relevé. Selon lui, une audition devant un grand jury est envisageable "mais seulement pendant deux heures et demie, seulement dans un format aménagé" ou "peut-être trois heures". "Serions-nous prêts à faire cela? Je préfèrerais avoir un traitement à la Hillary Clinton", a-t-il ajouté, détaillant celui-ci comme une audition notamment "sans prestation de serment, seulement une séance de questions-réponses, et nous aurions les questions en avance". "J'ai un client qui veut témoigner", a-t-il affirmé, disant toutefois qu'il ne "pourra jamais être sûr" que M. Trump n'utiliserait pas le cinquième amendement de la Constitution, qui prévoit dans certaines conditions un droit à garder le silence pour ne pas s'incriminer. Donald Trump a affirmé vendredi qu'il "adorerait parler" avec Robert Mueller --qui enquête en particulier sur l'ingérence de la Russie pendant la campagne présidentielle de 2016--, mais seulement s'il était "traité équitablement". (Belga)

Vos commentaires