En ce moment
 

Jeux asiatiques: 6e titre record pour Ikee

Jeux asiatiques: 6e titre record pour Ikee
La nageuse multi-médaillée Rikako Ikee sur la 1re marche du podium du 50 m libre des Jeux asiatiques de Jakarta, le 24 août 2018Martin BUREAU

La Japonaise Rikako Ikee a décroché son sixième titre des Jeux asiatiques en remportant le 50 m libre, un nouveau record pour la natation dans ce rendez-vous continental, vendredi à Jakarta.

Ikee a devancé la Chinoise Liu Xian pour s'imposer en 24 sec 53 et devenir la première femme -tous sports confondus- à collecter six médailles d'or lors d'une seule édition des Jeux asiatiques.

"Je déteste vraiment perdre. J'ai probablement gagné sur la pure volonté", a déclaré la nageuse de 18 ans, dont l'objectif suprême sont les JO de Tokyo en 2020, déjà couronnée sur 100 m et relais 4x100 m libre, 50 et 100 m papillon ainsi qu'avec le relais 4x100 m 4 nages.

Elle totalise huit médailles avec les deux d'argent décrochées avec les relais 4x200 m libre et 4x100 m 4 nages mixte. Seul le tireur nord-coréen So Gin Man a fait mieux avec 7 titres pour un total de 8 médailles lors de l'édition 1982.

"Je suis vraiment fier de ça. Le tout, c'est de savoir comment convertir cette performance pour décrocher plus de médailles d'or aux championnats du monde (2019 à Gwangyu/Corée du sud) et aux Jeux de Tokyo (2020)", a-t-elle souligné.

La collecte record de Ikee est d'autant plus impressionnante qu'elle a été réalisée dans la foulée des Pan Pacifiques où elle avait glané une médaille d'or, deux d'argent et une de bronze.

Chez les messieurs, le Chinois Sun Yang, triple champion olympique, a complété sa domination sur la nage libre en s'imposant sur 1500 m pour la 3e édition de suite, sont 4e titre à Jakarta après ceux des 200, 400 et 800 m.

Au tableau des médailles de natation, le Japon mène devant la Chine avec 19 titres contre 18 et un total de 51 médailles contre 49.

Vos commentaires