Syrie: 44 civils tués dans des frappes du régime, selon une ONG

Syrie: 44 civils tués dans des frappes du régime, selon une ONG
Un enfant blessé dans un bombardement par le régime syrien de la ville rebelle de Hamouria, en Goutha orientale, le 19 février 2018ABDULMONAM EASSA
Syrie

Au moins 44 civils, dont quatre enfants et une femme, ont été tués lundi dans des bombardements du régime syrien sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale près de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ces nouvelles frappes interviennent au lendemain d'un renforcement des positions du régime de Bachar al-Assad autour de l'enclave, laissant entrevoir un assaut majeur imminent.

"Le régime bombarde intensément la Ghouta orientale en vue d'une offensive terrestre", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Dimanche, des centaines de tirs de roquettes et d'artillerie du régime ont coûté la vie à au moins 17 civils, selon l'Observatoire.

L'armée syrienne cherche à reprendre le contrôle de la Ghouta orientale, une région aux mains des insurgés depuis 2012, et qui est aussi la dernière poche rebelle près de la capitale Damas.

Vos commentaires