L'US Navy envisage des camps pour des dizaines de milliers de migrants

(Belga) La marine américaine envisage d'ériger des camps sur des bases aériennes désaffectées pour détenir des dizaines de milliers de migrants supplémentaires dans les mois à venir, selon un document interne cité vendredi par le magazine Time.

Selon ce document, l'US Navy pourrait répondre à la demande de Donald Trump de mettre à la disposition des autorités tout bâtiment pouvant être utilisé pour loger des migrants, voire de construire de nouvelles installations, en construisant des camps de tentes "temporaires et austères" sur des pistes d'atterrissages abandonnées. Quelque 25.000 migrants pourraient être logés ainsi sur des bases désaffectées près de Mobile, dans l'Alabama. Le document propose aussi d'ériger un camp pour 47.000 personnes près de San Francisco (Californie), 47.000 autres à Camp Pendleton, la plus grosse base des Marines dans le sud de la Californie et d'autres encore sur une base des Marines près de Yuma, dans l'Arizona. Le Pentagone s'est refusé à tout commentaire sur ce document interne, qui n'a pas été validé par la hiérarchie militaire, mais un porte-parole, le lieutenant-colonel Jamie Davis, a noté que le ministère américain de la Sécurité intérieure (DHS) n'avait encore présenté aucune demande formelle au Pentagone pour héberger des migrants. "Le ministère de la Défense élabore prudemment des plans et examine toutes les bases militaires du pays, pour pouvoir répondre à une demande d'assistance du DHS pour loger des migrants illégaux adultes", a-t-il indiqué. "A cette heure, il n'y a eu aucune demande du DHS pour que le ministère de la Défense abrite des migrants illégaux", a-t-il ajouté. Le Department of Homeland Security (DHS), qui chapeaute la police aux frontières, a la responsabilité de détenir les immigrants sans-papiers adultes jusqu'à leur régularisation, ou leur expulsion. Les mineurs sont confiés au ministère de la Santé (HHS) qui a officiellement demandé jeudi au Pentagone de se préparer à héberger sur des bases militaires 20.000 enfants migrants entrés sur le territoire américain non-accompagnés. Dans son décret signé mercredi pour mettre un terme à la séparation à la frontière des familles de migrants clandestins, Donald Trump avait donné l'ordre au ministère de la Défense de mettre, si nécessaire, à disposition tout bâtiment pouvant être utilisé pour loger des migrants, voire de construire de nouvelles installations. (Belga)

Vos commentaires