En ce moment
 

Le pape François s'adresse aux jeunes dans un livre

Le pape François s'adresse aux jeunes dans un livre
Le pape rencontre des jeunes venus du monde entier avant un synode, le 19 mars 2018 à RomeAlberto PIZZOLI

Le pape François dit son amour pour les jeunes mais les met aussi en garde contre les tentations et l'éphémère, dans un livre de conversations, "Dieu est jeune", qui sort mardi dans plusieurs pays.

Dans ce livre-entretien avec l'écrivain et journaliste italien Thomas Leoncini, Jorge Bergoglio s'adresse aux jeunes et non à la jeunesse car, dit-il, "la jeunesse, ça n'existe pas".

"Parler des jeunes, c’est parler de promesses, et c’est parler de joie", ajoute le pape, mais c'est aussi malheureusement parler d'exclusion.

"Je pense que nous devons demander pardon aux jeunes parce que nous ne les prenons pas toujours au sérieux", déclare le pape François, 81 ans. Plus grave, "nous ne les aidons pas toujours à trouver leur voie ni les moyens qui leur permettraient de ne pas finir dans l’exclusion".

"Chaque être humain doit avoir la possibilité concrète de travailler, de prouver à lui-même et à ses proches qu’il est capable de gagner sa vie", rappelle le pape, qui n'a de cesse de dénoncer l'argent roi, et l'exploitation économique.

"On ne peut pas accepter que des employeurs exigent des jeunes un travail précaire et parfois carrément gratuit", lance le pape.

Dans ce livre de 160 pages, dans l'édition en français, Jorge Bergoglio, raconte aussi plusieurs souvenirs de jeunesse, sa vocation naissante après s'être confessé, les moments de doute qui ont suivi. Il évoque aussi ses grand-parents, dont sa grand-mère maternelle qui lui a donné le goût de la musique, l'occasion de rappeler la nécessité d'un dialogue entre les générations.

"Les jeunes d'aujourd'hui grandissent dans une société sans racines", mais une solution existe: "le dialogue des jeunes avec les anciens".

Car trop souvent, explique François, les jeunes ont l'illusion d'être ensemble grâce aux réseaux sociaux, mais "le problème de l'internet est précisément son caractère virtuel.

Encore faut-il ne pas tomber dans le piège du "jeunisme", trop souvent fréquent chez certains parents, recommande aussi le pape.

"Il y a trop de parents qui sont des adolescents dans leur tête, qui jouent à la vie éphémère éternelle et qui, consciemment ou non, rendent leurs enfants victimes de ce jeu pervers", met-il ainsi en garde.

De même, dénonce-t-il les ravages de la chirurgie esthétique, en vogue chez les jeunes dans certains pays, notamment en Amérique latine, où trop de jeunes cherchent à "correspondre aux normes de la société pour ne pas finir parmi les exclus".

(Dieu est jeune, conversations avec Thomas Leoncini, éditions des Presses de la Renaissance)

Vos commentaires