MotoGP: la plainte contre Ducati rejetée, victoire de Doha confirmée

MotoGP: la plainte contre Ducati rejetée, victoire de Doha confirmée
Le pilote Italien Andrea Dovizioso (Ducati) bras levés après sa victoire au GP de Doha, catégorie MotoGP, sur le circuit de Losail, le 10 mars 2019 KARIM JAAFAR

La plainte déposée contre Ducati par plusieurs de ses adversaires à l'issue du GP de Doha a été rejetée et la victoire de son pilote Andrea Dovizioso confirmée, a annoncé mardi la Fédération internationale de motocyclisme (FIM).

Tout en jugeant recevable la plainte déposée par Aprilia, Honda, KTM et Suzuki, le tribunal d'appel du MotoGP a jugé que "les résultats provisoires de la course sont confirmés et prononcés définitifs" et que "la demande de déclarer le dispositif illégal et d'interdire son utilisation dans les prochaines courses est rejetée".

La requête des quatre écuries, à laquelle ne s'était pas associée Yamaha, visait un sabot apposé devant le pneu arrière des Ducati et attaché au bras oscillant. Dès la fin de la course, il avait fait l'objet d'une première plainte, rejetée, puis ensuite d'un appel sur lequel a statué la cour d'appel mardi.

Il y a encore une possibilité pour les autres écuries d'interjeter un nouveau recours devant la Cour d'arbitration du sport (CAS) sise à Lausanne (Suisse) dans les cinq jours, précise-t-on de même source.

Ce sabot, destiné selon Ducati à refroidir le pneu arrière, avait été initialement testé par Danilo Petrucci, l'équipier de Dovizioso pendant les essais. Les deux motos italiennes de l'écurie officielle (Dovizioso et Petrucci) l'avaient ensuite utilisé pendant la course ainsi que celle de Jack Miller, de l'écurie satellite Pramac.

Ce n'est pas la première fois que Ducati se retrouve dans le collimateur de ses concurrents pour ses innovations aérodynamiques en MotoGP. En 2015 et 2016, ses motos arboraient des déflecteurs sur les côtés du carénage qui avaient ensuite été interdits.

Claudio Domenicali, le patron de Ducati, a réagi dans un tweet à la décision du tribunal en affirmant qu'il était "dommage que pour parvenir à ce résultat nous avons dû dépenser du temps et de l'argent avec des avocats et révéler à nos concurrents notre compréhension des mécanismes de refroidissement du pneu".

"Beaucoup de gens ont dit pendant ces dernières semaines que nous trichions... J'espère que maintenant ils vont se taire et essayeront de nous battre sur la piste", a-t-il lancé.

Le prochain Grand Prix va se tenir ce weekend en Argentine. Après sa victoire au GP de Doha, la première épreuve de la saison, l'Italien Andrea Dovizioso mène au classement général devant l'Espagnol Marc Marquez (Honda), le champion sortant.

Vos commentaires