En ce moment
 
 

Philippines : trois islamistes et cinq soldats tués dans des combats

(Belga) Des combats entre l'armée philippine et des islamistes du groupe Abou Sayyaf ont fait cinq morts parmi les militaires et trois parmi ces rebelles sur l'île de Jolo, où un attentat contre une cathédrale a fait 21 morts dimanche, a annoncé samedi l'armée.

A la suite de cet attentat revendiqué par le groupe Etat islamique, le président philippin Rodrigo Duterte avait mis en cause la responsabilité du groupe Abou Sayyaf et ordonné à l'armée de l'"écraser". "Cela a été un combat acharné", a affirmé le porte-parole militaire régional, le lieutenant-colonel Gerry Besana. "Il a duré près de deux heures". L'enquête sur l'attentat contre la cathédrale se concentre sur un groupe ayant partie liée à Abou Sayyaf. Les autorités estiment que l'attentat est vraisemblablement l'oeuvre de la faction Ajang-Ajang, un groupe de quelques dizaines de membres, et était motivé par la vengeance après la mort de son chef l'année dernière. Cette attaque, l'une des plus sanglantes de ces dernières années aux Philippines, a porté un coup aux années d'efforts de paix ayant culminé en janvier par un référendum local qui a largement validé la création d'une nouvelle région autonome appelée Bangsamoro. Ce processus de paix vise à tourner la page de décennies de violences dans le Sud, où des musulmans avaient pris les armes dans les années 1970 pour réclamer l'autonomie ou l'indépendance dans ce qu'ils considèrent comme leur terre ancestrale. Cette insurrection a fait 150.000 morts. (Belga)

Vos commentaires