En ce moment
 
 

Présidence AMA: le ministre polonais des Sports désigné candidat européen

Présidence AMA: le ministre polonais des Sports désigné candidat européen
Le ministre polonais des Sports et du Tourisme, Witold Banka, à Varsovie, le 23 janvier 2018Rafal OLEKSIEWICZ
sport

Le ministre polonais des Sports, Witold Banka, a été officiellement désigné mercredi candidat européen à la présidence de l'Agence mondiale antidopage (AMA), a annoncé à Strasbourg le Conseil de l'Europe, chargé de la désignation de ce candidat.

"Le comité des ministres du Conseil de l'Europe a approuvé (...) la désignation de Witold Banka (...) comme unique candidat européen au poste de président" de l'AMA, a indiqué l'organisation paneuropéenne dans un communiqué.

"Le Comité des ministres (...) m'a désigné aujourd'hui (mercredi) à l’unanimité candidat officiel européen au poste de président" de l'AMA, a twitté de son côté en polonais et en anglais M. Banka, 34 ans, un ancien athlète, spécialiste du 400 mètres.

Selon plusieurs sources au sein du monde de l'antidopage, ce membre du gouvernement conservateur polonais avait déjà viré en tête fin janvier lors du scrutin consultatif organisé par le comité ad hoc du Conseil de l'Europe pour la présidence de l'AMA.

Promettant de maintenir l'unité entre les gouvernements et le mouvement sportif, les deux piliers de l'agence mondiale, et ses deux financeurs, Witold Banka avait pris une large avance (28 voix) sur sa concurrente norvégienne, la vice-présidente de l'AMA Linda Helleland (16 voix), tandis que le ministre flamand des Sports, Philippe Muyters, avait récolté 5 voix, selon ces mêmes sources.

Dans son programme, Witold Banka propose notamment de créer un fonds de solidarité indépendant de l'AMA, abondé par les sponsors, les fédérations sportives et les gouvernements, pour renforcer les systèmes antidopage dans les pays où ils sont le plus faibles. Il prône aussi le développement des laboratoires d'analyses accrédités par l'AMA, pour rééquilibrer leur répartition géographique, alors qu'ils sont fortement concentrés en Europe, et promet de rendre les contrôles moins chers, donc plus nombreux.

En tant que candidat européen pour la présidence de l'AMA, il sera en concurrence avec au moins un autre candidat, le Dominicain Marcos Diaz, membre du comité exécutif de l'AMA.

Selon le calendrier fixé à ce stade, le futur président de l'AMA, qui succèdera au Britannique Craig Reedie, issu du CIO, doit être choisi par les gouvernements en mai, ce qui laisse le temps à d'autres candidatures d'émerger. L'AMA fonctionne selon un principe de présidence tournante, entre le mouvement olympique et les Etats.

La désignation officielle du président est prévue en novembre à Katowice (Pologne), rappelle le Conseil de l'Europe dans son communiqué.

Vos commentaires