En ce moment
 

Sorbonne Université: les étudiants votent pour la levée des blocages

Sorbonne Université: les étudiants votent pour la levée des blocages
Manifestation contre la réforme de l'université, le 10 avril 2018, devant la SorbonneALAIN JOCARD
education

Le président de Sorbonne Université a appelé lundi à la levée des blocages sur deux sites occupés à Paris, après un vote électronique des étudiants qui se sont prononcés majoritairement en ce sens.

Cette consultation électronique, réalisée du jeudi 3 au samedi 5 mai, a recueilli 10.085 votes, dont 6.334 défavorables aux blocages, 2.772 favorables et 979 qui ne se sont pas prononcés, selon un communiqué de l'université. Née en janvier 2018 de la fusion de Paris-4 et Paris-6, Sorbonne-Université compte 55.000 étudiants au total.

"Au regard des résultats de cette consultation et à l’heure où la fin de l’année universitaire approche, j’appelle à la levée des blocages", écrit le président, Jean Chambaz, dans le communiqué.

Actuellement, Sorbonne Université compte deux sites bloqués par des opposants à la loi sur les nouvelles modalité d'accès à la fac, et ce depuis plusieurs jours: Malesherbes (faculté de lettres) et Clignancourt (qui dépend lui aussi de la faculté de lettres).

"Afin de garantir la délivrance de diplômes qui reflètent bien leurs niveaux de qualification, ma priorité actuelle est d'assurer la tenue régulière des examens, concours d'agrégation et de Capes, et des réunions des comités de sélection pour le recrutement des enseignants-chercheurs", ajoute Jean Chamaz.

Il maintient sa proposition de "mise à disposition d'espaces dédiés sur l'ensemble des sites" pour permettre "un débat démocratique sur la loi ORE", la loi votée au printemps qui modifie les conditions d'accès à l'université et qui selon ses opposants introduit de la sélection.

Depuis fin mars, des sites et des universités ont été perturbés, voire bloquées, par des opposants à la loi ORE. Plusieurs blocages ont été levés récemment, après appel aux forces de l'ordre par les présidents d'université, ou après décision des étudiants bloqueurs.

Quelques présidents ont organisé des consultations électroniques, ouvertes à tous les étudiants, appelés à se prononcer pour le maintien ou la levée des blocages.

Actuellement, quatre universités restent bloquées: Nanterre, Paris-8, Jean-Jaurès à Toulouse et Rennes-2. Quelques sites sont bloqués de manière sporadique sur d'autres universités.

Vos commentaires