Trump a tenté d'amadouer les démocrates avec des bonbons à la Maison-Blanche

Trump a tenté d'amadouer les démocrates avec des bonbons à la Maison-Blanche

(Belga) Le président américain Donal Trump voulait amadouer ses interlocuteurs démocrates avec des friandises, mercredi, avant une réunion à la Maison-Blanche sur son projet controversé de mur à la frontière avec le Mexique. Mais les bonbons n'ont pas eu l'effet escompté et il a finalement claqué la porte.

D'après Maryanne Parker, l'experte en étiquette dans le monde d'affaires, ces "goodies" présentés comme une gentillesse sont à considérer comme un geste stratégique. Distribuer des friandises avant une rencontre de travail n'est pas rare, observe la spécialiste, mais ce n'est pas pour autant typique à ce niveau du pouvoir. C'est pourquoi elle lit l'attention de Trump davantage comme une manœuvre pour arriver à ses fins que comme une simple gâterie. "Trump avait affaire à (Nancy) Pelosi et le leader (Chuck) Schumer (deux ténors démocrates, NDLR), son intention était de créer un meilleur environnement, plus doux", explique l'auteure. C'est un exemple de "bonne intelligence des affaires", mais il est aussi important de "garder ses émotions sous contrôle pendant une rencontre professionnelle", souligne-t-elle. La rencontre n'a finalement duré qu'une demi-heure et M. Schumer a raconté aux reporters que Trump avait claqué la porte, assimilant son comportement à une "crise de colère". Maryanne Parker note une vive contradiction entre le geste "doux" des friandises et cet emportement. "Il faut être conscient que tout le monde ne sera pas d'accord avec ce dont vous allez parler." Trump a nié jeudi dans un tweet avoir perdu son sang-froid pendant la négociation et a réitéré son souhait de construire un mur à la frontière mexicaine. "J'ai dit bye-bye et je suis parti", a déclaré le président sur Twitter. (Belga)

Vos commentaires