En ce moment
 
 

Une universitaire fait partie des trois Australiens arrêtés en Iran

(Belga) Un des trois ressortissants australiens arrêtés en Iran a été identifié samedi par sa famille comme étant maître de conférence à l'Université de Melbourne.

L'universitaire Kylie Moore-Gilbert, spécialisée dans la politique du Moyen-Orient et plus particulièrement dans celle des pays du Golfe, est détenue depuis "plusieurs mois" en Iran pour des raisons qui demeurent floues. "Notre famille remercie le gouvernement et l'Université de Melbourne pour leur soutien en cette période pénible et délicate", a déclaré la famille de Kylie Moore-Gilbert, dans un communiqué publié par le ministère australien des Affaires étrangères. L'Australie avait confirmé mercredi l'arrestation de trois de ses ressortissants en Iran. Deux d'entre-eux, Jolie King et Mark Firkin, originaires de Perth, dans l'ouest de l'Australie, avait été identifiés jeudi par leurs familles comme étant un couple de voyageurs qui tenaient sur un blog la chronique de leur long périple terrestre entre l'Australie et la Grande-Bretagne. Kylie Moore-Gilbert est la dernière des trois Australiens détenus à avoir été identifiée. Son arrestation n'a rien à voir avec celle du couple, même si les raisons de leur arrestation demeurent également floues. La cheffe de la diplomatie australienne Marie Payne avait indiqué la semaine dernière que Kylie Moore-Gilbert était détenue "depuis plusieurs mois" alors que le couple d'Australiens l'était depuis "plusieurs semaines". L'Australie a récemment accepté de participer à une mission dirigée par les États-Unis et visant à protéger les navires marchands empruntant le détroit d'Ormuz, par lequel transite le tiers du pétrole acheminé par voie maritime au monde. Les tensions entre les États-Unis et l'Iran se sont intensifiées cet été avec des attaques contre des pétroliers et des navires de commerce dans le Golfe imputées par Washington à Téhéran, qui dément toute implication. Mme Payne a cependant estimé que ces arrestations n'étaient pas liées aux tensions dans la région. (Belga)

Vos commentaires