Cette chaussée de Waterloo est la plus accidentogène de Wallonie: comment la rendre plus sûre? (vidéo)

La Chaussée de Bruxelles, à Waterloo, serait l'axe le plus accidentogène de Wallonie. Que faudrait-il faire pour réduire le nombre d'accidents sur cette route ? Nous avons posé la question à un piéton, une cycliste et un automobiliste.

Noël habite sur la Chaussée de Bruxelles à Waterloo. C'est principalement à pied qu'il l'empreinte. Cela ne l'étonne pas que cette route soit la plus accidentogène de Wallonie. "Parfois, les gens roulent trop vite. Ils dépassent alors que ce n'est pas autorisé. Parfois, ils ne s'arrêtent pas aux passages pour piétons. Il faut faire très attention quand on doit traverser parce qu'on n'est pas toujours sûr que tout le monde va s'arrêter." Quelle solution pour améliorer cette situation ? Selon lui, il faudrait peut-être installer de nouveaux radars et, surtout, faire des pistes cyclables.

Un avis que partage Anna, 16 ans, qui a l'habitude de rouler à vélo sur la Chaussée de Bruxelles. "C'est très dur parce qu'il n'y a pas de pistes cyclables. Du coup, soit tu dois aller sur le passage pour piétons, soit sur la route. Et c'est dangereux dans les deux cas."


"Un radar ou deux en plus ?"

Torsten, lui, traverse la Chaussée de Bruxelles en voiture dans le cadre de son boulot. Il constate surtout que "les gens ne font vraiment pas attention et roulent assez vite. Ce qui est surtout très dangereux, c'est au niveau du passage pour piétons, où les gens se permettent de traverser même quand c'est encore rouge. C'est assez dangereux." Sa solution ? "Peut-être mettre un radar ou deux supplémentaires. Pour le reste, à part mettre des chicanes supplémentaires pour ralentir notre vitesse, on ne sait pas faire grand-chose de plus. Les piétons doivent également faire attention au niveau des passages piétons, c'est cela qui crée aussi quelques accidents."

Vos commentaires