Grez-Doiceau envahi par les chats: dans ce home, "ils mettent bas, urinent et défèquent" parfois sur les lits

La commune de Grez-Doiceau croule sous les chats. Exemple aux alentours du home Jean Renard, où 30 à 40 chats vivent et continuent à se reproduire. Ils sont parfois dans les chambres car certains résidents les laissent entrer ou les nourrissent.

C'est un réel problème, surtout au niveau de l'hygiène. "Les chats mettent bas, parfois dans les chambres, dans les armoires, en-dessous des lits, sur les lits. Ils urinent parfois dans les lits ou défèquent. La totale, quoi", a déclaré une infirmière.

Les autorités ont dû mettre en place une aide pour les citoyens, car ils sont nombreux à se plaindre.

"Ils peuvent venir chercher un formulaire à la commune, qu'ils feront signer par quatre voisins qui attestent que le chat ne leur appartient pas. Ils se rendent chez le vétérinaire pour le stériliser, et c'est la commune qui paie", a expliqué Luc Coisman, l'échevin en charge notamment du bien-être animal.

L'an dernier, environ 6.000 euros de subsides ont été consacrés à la stérilisation d'une quarantaine de chats.

Vos commentaires