"Nous sommes inquiets, consternés": des parents portent plainte contre une école communale de Forest après des soupçons d'abus sur enfants

Les parents de 63 élèves ont décidé de porter plainte contre une école communale de Forest, en région bruxelloise. Ils dénoncent le fait que des classes vertes aient été maintenues, alors que des soupçons d'abus sexuels sur des enfants existaient. Une enquête judiciaire est en cours.

"Nous sommes inquiets, nous sommes consternés aussi et nous désirons obtenir de la transparence. Et nous voudrions revenir à un climat serein avec la certitude que nos enfants soient en sécurité", a indiqué Céline Dandois, parent d'élève de l'école des sept Bonniers.

Pour le moment, il n'existe aucun moyen de savoir si les potentiels auteurs d'abus sont toujours en contact avec les enfants. Les faits datent du mois de novembre 2017.

Depuis, les responsables de l'école communiquent de manière ambiguë, selon les parents. "Les parents se sont retrouvés seuls, dans la cours de récréation, à parler de pédophilie alors que certains n'ont que 4 ans, il y a des légendes qui sont apparues avec des informations très inquiétantes, des histoires horribles qui indiquaient qu'on n'avait pas le droit de parler sous peine de sanctions monstrueuses", a confié Olivier Stein, avocat des parents d'élève.

En attendant les décisions de justice, l'ambiance reste très tendue dans l'enceinte de l'école. D'autres parents pourraient rejoindre les 63 parents qui ont décidé de porter plainte.

Vos commentaires