En ce moment
 
 

Deux détenus évadés à Bruxelles et Malines: la police les recherche toujours (vidéo)

Un détenu s'est évadé de l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles ce vendredi vers midi. Un peu plus tard, un détenu s'est aussi échappé à Malines. Ils sont toujours recherchés par la police.

Ce vendredi, un détenu s'est présenté à l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles pour une consultation. Accompagné de gardiens pénitentiaires, il a réussi à s'évader. "L’enquête est toujours en cours afin de déterminer les circonstances exactes de son évasion, confie Ine Van Wymersch, la porte-parole du parquet de Bruxelles, au micro de RTL INFO. Mais il est fort plausible qu’il ait profité d’un moment de distraction pour s’évader de l’hôpital." L'un des agents qui l'accompagnait s'était absenté pour se procurer un document médical, l'autre ne l'a pas vu s'enfuir.

"Lors de son évasion, il n’a pas fait usage de violence, il n’était pas armé. Par contre, il était menotté", continue Ine Van Wymersch. L'individu, né en 1978, est un détenu de la prison de Forest depuis 2017. Il a été condamné dans un dossier de stupéfiants. Il est également connu pour quelques vols. Il était en séjour illégal sur le territoire.

Le détenu est toujours recherché par les services de police. "Il fait l'objet d'un signalement et toutes les patrouilles sur le terrain le recherchent activement."

Un détenu s'échappe à Malines

Un autre détenu s'est quant à lui échappé quelques heures plus tard du Palais de Justice de Malines. L'homme devait être présenté devant un juge d'instruction. "L'homme a pu échapper à la surveillance des services de police, explique Lieselotte Claessens, porte-parole du Parquet d'Anvers. La poursuite s'est engagée avec les forces de l'ordre." Il n'était pas armé.

L'évadé est un jeune homme de 20 ans, lui aussi incarcéré pour des faits de stupéfiants. Il est activement recherché. "Pour l'instant, les policiers de la zone Malines-Willebroek poursuivent leurs recherches sur base de plusieurs témoignages et d'images de caméras de surveillance", explique Dirk Van De Sande, de la zone de police Malines-Willebroek.

Vos commentaires