Bruxelles-Ville: des enseignants OBLIGÉS d'être présents pour une présentation politique... pendant les heures de cours

L'affaire prend de l'ampleur à Bruxelles : l'échevine socialiste de l'instruction Faouzia Hariche (PS) organise une tournée dans les établissements scolaires de la Ville de Bruxelles, pour présenter le programme politique de la nouvelle majorité et plus précisément les mesures liées à l'enseignement.

Les enseignants de l'établissement scolaire sont invités à participer à cette réunion. Mais dans un document interne, on apprend qu'ils sont en fait obligés d'être présents.

"On a eu une note de service qui a été signée par un préfet dans un des établissements bruxellois dans lequel on mentionne bien la venue de l'échevine de l'enseignement, le directeur général, ainsi que Philippe Close. Les cours sont suspendus et la note dit : 'Tous les membres du personnel sont tenus de participer à la réunion'", a expliqué Fabrice Pinna, secrétaire permanent CSC Enseignement.

Pour lui, cela pose clairement un problème concernant la neutralité de l'enseignement.

"Ça nous choque évidemment puisqu'on parle de neutralité dans l'enseignement donc je ne vois pas pourquoi on va obliger tous les membres du personnel écouter le discours particulier d'un parti politique, ça c'est la première chose, a-t-il déclaré. La deuxième chose, je pense que les élèves ont droit à leurs heures de cours. Et la troisième chose, madame l'échevine aurait très bien pu organiser ça en dehors des heures scolaires, en invitant les membres du personnel".

La tournée de l'échevine a débuté ce lundi. Demain, de 12h à 13h30, les élèves de l'Athénée Emile Bockstael n'auront pas cours. Les cours seront d'ailleurs suspendus dès 11h30 et jusqu'à 13h30. Les élèves seront surveillés par des éducateurs.

Vos commentaires