En ce moment
 
 

Un bébé dans un état critique à Koekelberg: un homme avoue qu'il a jeté intentionnellement sa fille au sol

Un bébé dans un état critique à Koekelberg: un homme avoue qu'il a jeté intentionnellement sa fille au sol
 
 

Le bébé de trois mois souffre de plusieurs blessures, notamment à la tête. La personne interpellée s'est spontanément présentée au commissariat. Elle avait été condamnée à 9 ans de prison, peine achevée au mois de février de cette année.

Le dimanche 11 novembre 2018 vers 4h30 du matin un homme, né en 1982, s’est spontanément présenté au commissariat de la police locale Bruxelles-Ouest. L’homme , C.V.R., a avoué qu’il avait jeté sa fille de trois mois intentionnellement sur le sol car elle pleurait et ne voulait pas boire son biberon. Il a été immédiatement privé de liberté et entendu. Pendant son audition, il a confirmé les faits qu’il avait déjà déclarés spontanément, informe le parquet de Bruxelles.

La police locale a pris contact avec la maman de la victime. La maman n’était pas présente au moment des faits. Peu après les faits, la maman est rentrée à la maison (vers 2h) et a été immédiatement à l’hôpital, poursuit le parquet. La victime a été admise au service des soins intensifs. Son état est critique. On ne sait pas encore dire comment la situation de la fille va évoluer. Elle a subi plusieurs blessures, notamment à la tête.

Le parquet de Bruxelles a saisi dimanche un juge d’instruction en vue de délivrer un mandat d’arrêt pour C.V.R. C.V.R. est passé devant le juge d’instruction le lundi 12/11/2018. Il est inculpé de tentative d’assassinat, au minimum de tentative de meurtre. C.V.R va devoir comparaitre devant la chambre du conseil le vendredi 16/11/2018. Celle-ci va se prononcer sur le prolongement de son mandat d’arrêt.

Le parquet a confirmé que C.V.R. est connu pour des faits similaires. Il avait déjà été condamné à 9 ans d’emprisonnement et a pu quitter la prison en 2017 pour achever sa peine sous forme de surveillance électronique. Sa peine s’est terminée en février 2018.




 

Vos commentaires