En ce moment
 

Visite virtuelle du Mima, un musée unique en Europe au cœur de Molenbeek

Le musée Mima a ouvert ses portes au public ce vendredi. L'espace met en valeur les cultures du 21e siècle à travers l'art, version 2.0. Les œuvres sont modernes et spectaculaires, exposées dans un lieu hors du commun: les anciennes brasseries Bellevue de Molenbeek. Sébastien Rosenfeld, Éric Poncelet et Véronique Forest vous en offrent une visite virtuelle.

Le MIMA, quatre lettres s’inscrivent désormais au cœur de Molenbeek dans les anciennes Brasseries Bellevue. Ce musée est unique en Europe et consacré à l’art du 21e siècle. Dans ces murs, ce n’est plus la bière, mais la couleur qui coule à flot. "On est dans une grande pièce, qu’on appelle ici la chapelle de par son volume. On peut voir un toit d’ailleurs en forme de M qui permettait anciennement à fabrique la bière. La pièce a été peinte par l’artiste américaine Maya Hayuk. Elle a conçu cette peinture abstraite en fonction de la géométrie de la pièce", explique Raphaël Cruyt, directeur artistique du Mima, au micro de Sébastien Rosenfeld pour le RTLinfo 19H.


Musique, graffitis, vidéos, design, tout se mélange

Il guide ensuite notre équipe dans l’univers d’artistes américains emblématiques de l’art urbain. Les caves deviennent des espaces de créations et partout le même objectif : surprendre et interroger. Le visiteur peut aussi découvrir la culture dite 2.0 où les frontières artistiques disparaissent. Musique, graffitis, vidéos, design, tout se mélange. Michel est à l’origine de ce lieu surprenant qui domine le canal, à contre-courant des idées reçues. "Je crois qu’il ne faut pas rentrer dans quelque chose de clivant justement, nous ce qu’on veut, c’est de raconter des histoires, raconter cette culture et justement que la culture soit un lieu d’échange et un lieu qui permette de voir autrement Bruxelles et le quartier et Molenbeek", précise Michel Delaunoit, créateur du Mima.

Quatre étages, 1.400 m², le Mima se veut un lieu de débat et d’échange. Un musée moderne qui épouse son temps et ouvre les esprits.

Vos commentaires