En ce moment
 
 

"Parfois ça vaut la peine de prendre un risque": sans masques, sans distances, des étudiants ont fêté la rentrée à Gand

©RTL INFO
 
 

Des étudiants ont fêté la rentrée universitaire sans appliquer les mesures de protection, hier soir à Gand. La police a dû intervenir aux alentours de 23h.

Le quartier où les étudiants ont l’habitude de faire la fête à Gand était bondé, lundi soir à 23h30. Pas de masques, pas de distance : les gestes barrière ne sont pas respectés, et les étudiants ne s’en cachent pas. "Nous sommes jeunes et nous voulons sortir. OK, nous sommes un peu les uns sur les autres, et si on parle des règles Corona, non, on ne les respecte pas", confie un étudiant.

La rentrée scolaire avait lieu ce lundi. 80.000 étudiants étaient de retour dans la ville. Des centaines se sont retrouvés pour faire la fête. Une jeune femme explique pourquoi elle a décidé de rester là: "Parce que c’est chouette, je suis étudiante et je n’ai pas envie d’aller m’asseoir seule dans mon kot". Et tant pis pour le risque d’infection. "Parfois ça vaut la peine de prendre un risque", commente une jeune femme à côté d’elle.
Les cafetiers sont heureux de revoir du monde, mais ils font ce qu’ils peuvent pour faire respecter les règles.

"C'était à prévoir, tout le monde s’y attendait. J’ai reçu les mêmes messages des collègues à Leuven, c’est la même chose là-bas", commente Tim Joiris, patron du café Pallieter.

Lundi soir à 23 heures, la police a fermé l’accès au quartier. A une heure du matin, les étudiants ont été appelés à rentrer. Personne n’a reçu d’amende, mais la police sera particulièrement attentive dans les prochains jours. Si la situation dégénère à nouveau, tout le quartier pourrait être fermé.




 

Vos commentaires