Cette société de transport offre une voiture de société à ses chauffeurs... en fonction de leur conduite

Cette société de transport offre une voiture de société à ses chauffeurs... en fonction de leur conduite

En Flandre, le responsable d'une entreprise de transport peine à trouver des chauffeurs de poids lourds. Il offre ainsi une voiture de société à ses employés. C'est la première fois que cela arrive pour des routiers en Belgique.

Kelly est chauffeur de poids lourds dans une société de transports. Un métier difficile. Conséquence : l’entreprise cherche 15 chauffeurs pour répondre à la demande. Pour motiver les futurs candidats, elle offre une voiture de société. Pour y avoir accès, le chauffeur doit travailler depuis deux ans minimum, il doit se montrer disponible, et adopter, sur la route, une conduite prudente et économique. La société enregistre toutes les informations sur un moniteur.

Dieter Denys, le directeur, explique: "Dans un premier temps, nous analysons le freinage d’urgence de nos chauffeurs, car tous nos conducteurs ont un comportement différent. Ils s’entraînent à exercer une pression sur une pédale de frein, et nous analysons ensuite leur manière de freiner sur la route. Soit ils ont une conduite défensive, c’est avantageux, mais si un chauffeur freine tardivement, il augmente le risque d’accrochage".

Cette société est la première en Belgique à récompenser ses chauffeurs avec une voiture. "C’est mieux que de recevoir directement une voiture. Ici, nous devons faire en sorte de la mériter, nous devons mieux travailler. Cela motive le chauffeur à être plus attentif sur la route pour éviter les accidents, il doit adopter une conduite plus prudente. C’est une belle récompense", explique Kelly.

La société ne peut-elle pas proposer une augmentation ? "Oui, nous le pourrions, mais la fiscalité présente des désavantages dans le cadre d’une augmentation de salaire. Nous ne voulons pas mettre plus de voiture en circulation, et donc les chauffeurs peuvent choisir entre la voiture et une hausse de salaire. Mais ils peuvent aussi demander un vélo électrique s’ils n’ont pas besoin de voiture".

Si un chauffeur ne répond plus aux conditions, sa voiture de société lui sera retirée.

Vos commentaires