En ce moment
 
 

Une soixantaine de travailleurs du groupe Atos en grève

Une soixantaine de travailleurs du groupe Atos en grève
©Belga

Une soixante de membres du personnel du groupe Atos ont mené une action jeudi de 7h30 à 10h à l'entrée du siège de Zaventem. Ils protestent contre l'externalisation de 53 travailleurs d'Unify à Beersel à partir du 1er mars. Les syndicats craignent que cette opération entraîne une baisse des salaires et des conditions de travail pour les personnes concernées, voire des licenciements.

Atos est l'un des acteurs majeurs sur le marché ICT en Belgique. Le groupe français compte trois entreprises en Belgique employant 2.400 personnes. Atos Belgium à Zaventem emploie 800 personnes. Chez Wordline et sa filiale EquensWordline, 1.150 personnes y travaillent. Unify Communications (Beersel) occupe pour sa part 90 personnes. Le personnel est contraire à la décision de la direction qui prévoit une externalisation de 53 travailleurs dans la division service d'Unify. Ils seront transférés vers NSC Global Belgium, une nouvelle société créée en Belgique."Nous craignons qu'il s'agisse d'une mesure prise par Atos pour réduire les coûts.

Le personnel concerné est très inquiet pour son avenir et craint, une fois chez NSC Global Belgium, de devoir signer un nouveau contrat assorti d'une réduction des conditions de travail et du salaire, voire un licenciement", dénonce Tijs Hostyn du syndicat LBC-NVK.D'autres actions pourraient être organisées, a-t-il ajouté.

Vos commentaires