En ce moment
 
 

Les écoliers de Ham-sur-Heure interdits de bus scolaire après un accident: les parents vont devoir choisir

Les bus des TEC sont-ils assez sécurisés pour transporter des enfants ? Pour la commune de Ham-sur-Heure-Nalinnes, la réponse est provisoirement non. Elle a décidé de suspendre le transport scolaire car les bus ne sont pas équipés d'une ceinture de sécurité.

La réflexion entamée fait suite à un accident survenu il y a une quinzaine de jours sur la commune. Un choc entre une voiture et un bus des TEC dédié au transport scolaire, vide heureusement à ce moment-là. Seule la conductrice a été accidentée. Mais "ça relance la polémique qui court depuis des années. Faut-il mettre des enfants dans des bus TEC sans ceinture? Nous autres on a toujours dit oui. Moi ça fait 25 ans que je suis dans le collège communal et chaque fois je réponds la même chose : c'est la loi, c'est légal", confie le bourgmestre MR Yves Binon

En effet, légalement, les bus TEC ou privés qui assurent les transports d’enfants ne doivent pas être équipé de ceintures. "Ces bus effectuent souvent très trajets réduits, avec des pauses importantes. Les accidents sont très très rares grâce au professionnalisme de nos chauffeurs", rappelle Véronique Benoit, la directrice commerciale des TEC Charleroi.


Les parents vont devoir choisir

Pourtant, Ham-sur-Heure a décidé de suspendre pour le moment ces transports via les TEC. D’ici peu un courrier sera envoyé aux parents, qui seront impliqué dans la réflexion. "Nous avons décidé au collège jeudi passé d'écrire aux parents", explique le bourgmestre. Ils devront dire s'ils autorise leur enfant à prendre le bus TEC ou pas. "Comme ça, on aura vraiment une idée de ce qui est l'avis des parents parce qu'aujourd'hui ce n'est pas le cas."


Des parents qui se sentent concernés

Devant une école de la commune ce matin, une majorité de parents déclarait que selon eux, le sujet mérite bien réflexion. "On n'a jamais eu de ceinture quand on était petits et on n'a jamais eu de soucis. Maintenant c'est vrai que des accidents il pourrait y en avoir. C'est vrai que la question devrait être posée", estime un père. "Il faudrait bien sûr qu'ils voyagent en sécurité", déclarait une mère, pour qui la ceinture devrait être disponible dans certains bus "en fonction d'un certain âge, de certaines tailles".


Les autocars avec ceinture beaucoup plus chers

Problème : pour que les enfants disposent de ceintures, ils devraient être pris en charge par des autocars et non des bus. Un changement financièrement important à mettre en place pour la commune : ces trajets coûtent en moyenne 4 à 5 fois plus cher que le réseau TEC.

Vos commentaires