En ce moment
 
 

"C'est très difficile, ça devient pénible", des sinistrés des inondations vivent mal le froid hivernal

 
 

Les sinistrés des inondations de cet été qui vivent dans une caravane, depuis six mois maintenant, subissent bien plus que d'autres les difficultés liées au froid.

Christophe dort dans une caravane avec son épouse et ses deux fils à Vaux-sous-Chèvremont (Chaudfontaine). Les températures hivernales rendent leur situation bien plus compliquée et dramatique encore. Dehors, les voitures sont complètement givrées, et à l'intérieur de leurs caravanes, la température n'est pas agréable non plus. Le thermomètre indique 12 degrés avec le chauffage.

La nuit dernière, le chauffage électrique ne suffisait pas : "quand il fait des températures comme ça, il faut remettre le gaz avec, parce qu'autrement ça ne suffit pas... Il fait un peu frisquet". La famille de Christophe va devoir malgré tout s'armer de patience avant de retrouver leur maison. Les travaux sont encore loin d'être terminés, il faudra donc attendre tout l'hiver. "Ca commence à devenir long. Au début c'est nouveau, mais là ça devient long" déplore Christophe.

A Chenée, dans la province de Liège, Damien vit aussi, à quatre, dans une caravane. Les couvertures supplémentaires ne suffisent pas pour bien dormir pendant la nuit : "C'est très très difficile. Ca devient pénible, fatiguant et lourd. Et puis moralement on prend un coup dur".

Plusieurs dizaines de familles dorment dans des caravanes ou des motor-home, dans les vallées sinistrées. Leurs maisons seront en travaux encore quelque temps alors que les températures ne seront pas positives, la nuit, avant la semaine prochaine.


 




 

Vos commentaires