En ce moment
 
 

Pas de traces d'amiante mais des précautions restent à prendre: après l'incendie dans une usine à Verviers, les riverains doivent être vigilants

 
 

Les habitants de la région de Verviers avaient reçu des recommandations en début de semaine lors de l'incendie d'une usine de traitements de déchets en plastique. À Petit-Rechain, plusieurs jours après l'incendie, les riverains sont invités à prendre une série de précautions.

Henri habite à quelques centaines de mètres du lieu de l'incendie. Il a donc pris ses précautions et a soigneusement lavé les potirons de son potager avant de faire sa soupe. "On a vu les fumées très noires qui étaient très importantes et j'ai vu de suite que les fumées pouvaient retomber chez nous sur les potagers", confie-t-il. 

Dimanche soir, l'incendie s'était déclaré dans une usine de recyclage. Une épaisse colonne de fumée était visible à des kilomètres à la ronde. Le feu a nécessité l'intervention de 160 pompiers et agents, appuyés par une cinquantaine de véhicules et deux hélicoptères de la police fédérale. Trois jours plus tard, les stigmates sont toujours visibles. Les débris ont été contrôlés par les services de la région wallonne. "Selon ces tests, il n'y avait pas de présence d'amiante, ce qui a permis à la Région de formuler un certains nombre de recommandations que la Ville a répercuter sur nos réseaux de communication", indique Jean-François Chefneux, échevin de l'Environnement à la Ville de Verviers.

Henri a donc suivi les conseils des autorités : bien laver et éplucher les légumes de son jardin. Ces mesures de précaution concernent aussi les personnes exposées au fumée sans protection. Il est conseillé de consulter un médecin. Pour Robert qui habite à quelques kilomètres, pas d'inquiétude. Son épouse a été légèrement incommodée par les fumées. "J'ai vu une fumée noire mais j'ai cru que c'était une maison à côté de chez moi. Je ne me doutais pas que c'était aussi loin. On a vu retomber des particules noires", raconte-t-il. Pour les agriculteurs aux alentours, le conseil c'est d'attendre une bonne averse avant de faucher.


 

Vos commentaires