En ce moment
 

Argent détourné au CPAS de Liège: l'accusé conteste l'ampleur des montants

Argent détourné au CPAS de Liège: l'accusé conteste l'ampleur des montants

Le Liégeois de 62 ans qui est suspecté d'avoir détourné jusqu'à 200.000 euros au CPAS de Liège a comparu vendredi matin devant la chambre du conseil de Liège dans le cadre de la prolongation éventuelle de son mandat d'arrêt. Son avocat, Me Simonis, a précisé que son client conteste les montants actuellement évoqués dans les médias.

Cet employé du CPAS de Liège, désormais licencié pour faute grave, a été placé sous mandat d'arrêt dimanche et inculpé de faux commis par un fonctionnaire public, détournements et blanchiments d'argent. Depuis une quinzaine d'années, il aurait détourné entre 150.000 et 200.000 euros réinvestis dans l'immobilier. Selon les premières informations révélées, l'argent aurait été puisé sur le compte du règlement collectif de dettes du CPAS.

Lors de la comparution de son client devant la chambre du conseil de Liège, Me Mathieu Simonis n'a pas évoqué les détails des faits qui lui sont reprochés en raison du secret de l'instruction. Il a précisé que les explications livrées par son client doivent encore être vérifiées.

L'inculpé conteste les montants qui ont été évoqués jusqu'à présent et qui se situeraient en-deçà de 100.000 euros. Il n'aurait pas porté préjudice aux personnes qui étaient en médiation mais il aurait joué sur le solde créditeur du CPAS pour détourner l'argent. "A ce stade, je me pose des questions. Comment est-il possible de commettre ce genre d'opération sans être contrôlé? La méthode utilisée était loin d'être sophistiquée", a indiqué l'avocat.

La décision de la chambre du conseil est attendue ce vendredi après-midi.

Vos commentaires