En ce moment
 
 

Réunion de crise au CHU de Liège: "Les chiffres des patients Covid remontent et les doses de vaccin commandées n'arrivent pas"

 
CORONAVIRUS
 

Il y a actuellement 500 patients aux soins intensifs alors qu' il n'y en avait 300, il y a un mois. Le SPF Santé publique demande à tous les hôpitaux du pays de repasser en phase 1B à partir du 22 mars. Cela veut dire que les établissements doivent réserver la moitié des lits des soins intensifs aux patients Covid.  Toutes les opérations non urgentes seront reportées.

Le porte-parole du CHU (le Centre Hospitalier Universitaire) de Liège, Louis Maraite était en direct dans le RTLINFO13H. Il expliquait la situation au sein du CHU: "Les chiffres remontent tout doucement et c'est un phénomène national, je crois. Les réunions de crise sont en cours et les procédures se mettent tout doucement en place. C'est la même procédure qu'en première et deuxième vague et ça va commencer progressivement la semaine prochaine..."

Par ailleurs, le CHU va devoir faire face à un autre problème. Il va devoir réorganiser la vaccination parce que toutes les doses du vaccin d'AstraZeneca commandées ne sont pas arrivées.

"Le 4 mars, les autorités nous ont demandés de vacciner notre patientèle à risque et il y a eu un travail incroyable qui a été fait par tous les services médicaux et au total, ça représente 15.000 patients et donc nous avons rentré les commandes de doses de vaccin pour vacciner ces patients. En 72 heures, 6700 personnes se sont inscrites, c'est dire combien elles avaient envie d'être vaccinées et qu'elles l'attendaient. "Elles étaient au taquet" comme on dit à Liège. Et ça s'est déroulé lundi et mardi. Et hier après-midi, on a appris qu'il n'y avait plus de vaccins que les commandes pourtant confirmées ne pouvaient plus être assurées et donc nous avons annulé toute la vaccination de ce mercredi, toute la vaccination d'Astrazeneca. La vaccination Pfizer donc les deuxièmes doses données au personnel a, elle, bien eu lieu. Mais pour le moment nous n'avons plus de vaccin pour vacciner les personnes à risque."

De nouvelles doses Pfizer sont attendues jeudi et vendredi, mais c'est tout une organisation pour le personnel hospitalier.

"On fait du travail au jour le jour. Notre service d'accueil téléphone aux patients qui avaient des rendez-vous et annule leur réservation. On va bien voir comme les choses évoluent", détaille le porte-parole du CHU.

 




 

Vos commentaires