En ce moment
 
 

Vaste opération de contrôle à Visé: 25 agents des douanes et 2 chiens renifleurs déployés

 
 

Une vaste opération anti-drogue était organisée hier à Visé, à proximité de la frontière des Pays-Bas. Vingt-cinq agents des douanes étaient mobilisés pour intercepter des trafiquants. L'occasion pour eux aussi d'effectuer toute une série d'autres contrôles.

Ce samedi 3 avril, une vaste opération de contrôle s’est tenue à Visé, entre Maastricht et Liège. Au total, 25 agents des douanes et 2 chiens renifleurs ont été déployés sur différents lieux.

Ces contrôles sont globaux : ils visent la drogue, mais aussi le diesel rouge, les contrôles techniques, les défauts d'assurance, etc. 

Les automobilistes suspects ont été interceptés sur l’E25, un axe connu pour être emprunté par les dealers qui rejoignent les Pays-Bas. "On est mobile. On doit changer d'endroit pour ne pas être repéré et rester efficace, nous explique la porte-parole du SPF Finances Florence Angelici. On est à côté de la frontière néerlandaise, à côté de Maastricht. On sait que c'est un endroit où passe la drogue, donc la douane est présente sur le bord de l'autoroute, mais pas uniquement. On va aussi vérifier les différentes routes qui traversent la frontière."

Plusieurs infractions constatées

De 13h à 20h, à l’aide de chiens anti-drogue, les douaniers ont pu intercepter plusieurs dizaines de personnes. Les contrôleurs travaillent en différentes bulles compte tenu des mesures sanitaires en vigueur. Une caméra ANPR repérait aussi en amont les véhicules en défaut d’assurance ou d’amendes pénales impayées.

Au total, 55 véhicules ont été contrôlés. Près d'un quart d'entre eux était en infraction. Cinq PV ont été dressés pour détention de stupéfiants en petite quantité, quatre gasoils non conformes. Quatre amendes pénales ont également été données. Dans certains cas plus rares, certains véhicules sont carrément immobilisés. Un automobiliste et sa compagne, croisés par notre équipe, doivent payer une amende pénale de 25.000 euros. "Ce sont des montants importants récupérés par ce biais, explique Florence Angelici. Cela montre aussi que les amendes pénales doivent être payées et qu'il n'y a pas d'impunité dans cette matière."

Rouler au mazout de chauffage peut coûter cher

À noter que depuis plusieurs années, le nombre d'automobilistes roulant au diesel rouge, autrement dit au mazout de chauffage, est en augmentation constante. C'est moins cher mais la pratique reste illégale. Les infractions au carburant ont doublé ces cinq dernières années. On en comptait 655 en 2016, pour 1301 en 2020. Les policiers suivis par une de nos équipes tombent en effet sur une camionnette qui roule au mazout de chauffage.

Pour les infractions à l’usage du gasoil rouge, le montant de l'amende dépend du nombre de litres dans le réservoir du véhicule :

  • jusqu’à 100 litres : 500 euros
  • entre 100 et 300 litres : 750 euros
  • plus de 300 litres : 1250 euros

En cas de récidive, l’amende peut monter jusqu’à 5000 euros.




 

Vos commentaires