En ce moment
 
 

Stéphane, victime de la fusillade de la place Saint Lambert, parcourt 30 km À PIED pour demander Véronique en mariage

Stéphane, victime de la fusillade de la place Saint Lambert, parcourt 30 km À PIED pour demander Véronique en mariage

Il a marché durant 30 kilomètres malgré son handicap. En ce jour de Saint-Valentin, Stéphane est plus que déterminé. Amoureux de Véronique depuis près de 8 ans, il a décidé de la demander de mariage. Il y pense "depuis un moment" mais ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Alors il a décidé de marquer le coup. "Y’en a qui marchent pour le climat, d’autres pour les gilets jaunes. Moi je marche pour l’amour", sourit-il. "Une tenue de tous les jours", un chapeau et des lunettes fantaisie: "Tout ça m’est venu comme ça !"

Marcher durant près de 7 heures quand on peine à se déplacer, "c’est important", dit-il. Il y a 7 ans, Stéphane a vu sa vie basculer. Il se trouvait aux abords de la place Saint-Lambert lorsque Nordine Amrani fit feu sur la foule. Entre 50 à 60 éclats de grenade atteignent ses jambes. Depuis, Stéphane peine à se déplacer. Mais qu’importe. Malgré la douleur, c’est un geste symbolique que cet amoureux transi a voulu accomplir aujourd’hui.


"Elle ne s’attendait pas à me voir"

A 7h30, il a donc pris le départ à Anthisnes, en région liégeoise. Plus de 7 heures plus tard, il est arrivé à destination: la clinique André Renard à Herstal. Véronique y officie en tant que technicienne de surface. Stéphane a donc choisi de la demander en mariage sur son lieu de travail. "La bague dans ma poche et une chaîne avec un cadenas autour du cou. Dans une enveloppe destinée à Véronique, il y a la clé de ce cadenas. C’est comme si je lui donnais la clé de mon cœur", souffle Stéphane.

Peu avant 15h30, l’habitant d’Anthisnes s’est donc lancé. "Ses collègues lui avaient bandé les yeux, elle ne s’attendait pas à me voir", nous confie-t-il. Avant d’ajouter: "Je lui ai demandé si elle voulait passer le reste de sa vie à mes côtés". Particulièrement émue par cette initiative, Véronique a dit 'OUI'. "Pour le mariage, rendez-vous l’année prochaine ! Le 14 février bien sûr, ce sera encore plus fou", rigole Stéphane. Félicitations aux jeunes fiancés... 

Vos commentaires