En ce moment
 

Waimes: Edgar risque 15 ans de prison pour avoir brûlé vive sa mère pendant son sommeil

Waimes: Edgar risque 15 ans de prison pour avoir brûlé vive sa mère pendant son sommeil

L'avocat général Brigitte Goblet a requis mardi, devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Liège, une peine de 15 ans d'emprisonnement contre Edgard B., un restaurateur waimerais âgé de 65 ans poursuivi pour avoir volontairement mis le feu à son établissement et avoir entraîné le décès de sa mère, âgée de 88 ans.

Le 2 mars 2012, Edgard B. avait volontairement mis le feu à son restaurant, le Vieux Sultan, à Waimes. Sa mère, âgée de 88 ans, qui dormait à l'étage, avait perdu la vie dans l'incendie.

Edgard B. connaissait des difficultés financières à l'époque des faits. Après avoir consommé de l'alcool, il avait décidé d'incendier son restaurant. Il avait ensuite soutenu qu'il n'avait pas souhaité que l'incendie se propage autant et cause le décès de sa mère. Selon lui, ce n'est qu'en voyant arriver les pompiers, sollicités par d'autres personnes, qu'il avait seulement pensé à sa mère qui dormait à l'étage.

Selon le parquet général, la version d'Edgard B. ne résiste pas aux expertises réalisées lors de l'enquête. Edgard B. aurait songé à commettre cet incendie trois ou quatre jours avant. Il était animé d'une rancœur à l'égard de sa mère et il aurait voulu son décès. Il aurait déversé des produits accélérants au pied de l'escalier et aurait volontairement laissé périr sa mère à l'étage en la laissant s'intoxiquer.

L'avocat général a sollicité une peine de 15 ans d'emprisonnement. Les avocats d'Edgard B. ont soutenu qu'il n'avait pas l'intention de tuer sa mère. Me Uerlings et Me Montiel-Corte ont sollicité la confirmation de la peine de cinq ans de prison avec sursis prononcée en première instance.

L'arrêt sera prononcé le 27 mars.

Vos commentaires