En ce moment
 
 

Grogne face à la taxe kilométrique: barrages levés sur la N97, la E19 et la E411

 
 

Certains barrages subsistaient ce matin sur la N4 et la N97 à hauteur de Gérin. Tout est à présent rentré dans l'ordre.

Une trentaine de camions bloquent la N97 dans les deux sens de circulation à hauteur de Onhaye, a indiqué le la police fédérale de la route sur son site internet. D'après le CIC, le centre Centre d'Information et de Communication de la province de Namur, il s'agit du seul barrage toujours en place dans la province. "Ils ont repris ce samedi matin à 8h00. C'est un barrage filtrant."


"Ils disent avoir été lâchés par leur syndicat"

Selon le bourgmestre d'Onhaye présent sur place, certains camions devraient quitter prochainement les lieux. "La police les fera reculer sur la N97. Mais d'autres ont gardé leur motivation et veulent rester. C'est un petit groupe d'indépendants locaux, ils disent avoir été lâchés par leur syndicat", a indiqué Christophe Bastin.


Circulation bloquée sur la E19

Des camions bloquent samedi la circulation sur la E19 vers Bruxelles au niveau du poste frontière d'Hensies (province de Hainaut). La police fédérale conseille d'éviter ce tronçon.

Des transporteurs belges entravent la circulation depuis la France vers Bruxelles entraînant 3 km d'embouteillages. La police française met en place, en fin de matinée, des déviations sur l'autoroute A2 (E19) à hauteur de l'échangeur 25 afin de fluidifier le trafic vers Bruxelles, annonce France Bleu Nord. Les chauffeurs routiers entendent par cette action protester contre l'entrée en vigueur du prélèvement kilométrique. Cette redevance ou taxe selon les Régions est appliquée depuis vendredi aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes. 


Situation notmalisée sur la E411

La situation s'est par ailleurs normalisée sur les autres axes. "La E411 a été libérée vers 7h00 et la N4 vers 8h00 après négociations avec la police", a encore précisé le CIC. Toujours selon le CIC, les camionneurs ont annoncé un nouveau blocage, de la N5 cette fois, dès dimanche à partir de 19h00. Ils devraient être accompagnés d'agriculteurs. Depuis vendredi, les chauffeurs routiers manifestent leur mécontentement à la suite de l'entrée en vigueur de la taxe kilométrique.

Le ministre Lacroix s'engage à présenter des mesures en faveur des routiers

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS) s'est engagé à présenter prochainement des mesures "spécifiques (...) de nature à permettre (aux) petites entreprises de surmonter leurs difficultés actuelles", a indiqué à l'agence Belga son cabinet à l'issue du conseil d'administration de Viapass. Plus tôt dans la journée, le ministre avait rencontré des représentants des indépendants du secteur du transport afin d'évoquer l'entrée en vigueur de la taxe kilométrique.


Problèmes logistiques

Les représentants des petites entreprises ont expliqué au ministre les problèmes logistiques auxquels ils sont confrontés dans la mise en oeuvre du prélèvement kilométrique. Ils ont plus particulièrement insisté sur les difficultés propres à leurs entreprises de moindre envergure dans un contexte économique difficile et face à la concurrence des transporteurs étrangers.


Demande de report d'un mois

La délégation a demandé le report d'un mois de l'application du système. Le ministre n'a pas accédé à cette requête, mais a convoqué une réunion extraordinaire du conseil d'administration de Viapass, l'entité interrégionale chargée d'encadrer le prélèvement kilométrique. A l'issue de cette réunion, Christophe Lacroix s'est engagé à tenir compte des griefs des indépendants et à présenter, avec le ministre Marcourt, des mesures répondant aux difficultés de ces acteurs du secteur du transport.

Le CA a par ailleurs exigé plusieurs améliorations du fournisseur Satellic. Les représentants des indépendants seront par ailleurs associés aux travaux du comité d'accompagnement auquel participent déjà l'UPTR, Febetraet et l'UWE, et dont la prochaine réunion se tiendra le 14 avril.

Le prélèvement kilométrique est entré en vigueur vendredi. Cette première journée a été marquée par de nombreux barrages de camionneurs mécontents sur les autoroutes belges, plus particulièrement en Wallonie.




 

Vos commentaires