En ce moment
 
 

"Google menaçait de paralyser mon accès sous prétexte que j'étais mineur d'âge": Guy, 69 ans, a dû donner sa carte de crédit

 
google
 

Un compte à rebours "perturbant", envoyé par Google, a contraint notre témoin de la région de Spa à prouver son âge dans les plus brefs délais. Et le géant du web exige soit une carte d'identité valable, soit une carte de crédit. Même s'il juge le procédé "aberrant", ce n'est pas une arnaque. Explications.

Les géants du web tels que Facebook et Google, qui hébergent une quantité gigantesque de contenus, tentent régulièrement d'améliorer la manière dont ils les modèrent, dont ils les surveillent. Que ce soit pour soigner leur image de marque, ou tout simplement pour respecter des lois qui commencent depuis peu à leur imposer des règles précises, ces entreprises revoient leur procédure.

Ce qui amène parfois des situations étonnantes. Guy a contacté la rédaction de RTL info car il a dû… prouver son âge. "Google menaçait de paralyser mon accès sous prétexte que j'étais mineur d'âge ... alors que je suis un papy", nous a-t-il écrit.

Il surfait sur YouTube

Guy a 69 ans et habite la région de Spa. Il n'est pas un novice sur internet. "Je travaille sur mes ordinateurs depuis plus de 25 ans, j'ai de l'expérience avec Google, j'ai un compte depuis toujours. Je ne suis pas un vieux gaga désorienté par tout ça", nous prévient-il.

Il a remarqué de nouvelles notifications tandis qu'il regardait des vidéos. "Les tous premiers signes étaient innocents. En allant sur YouTube, tout à coup, je tombe sur une vidéo et on me dit que je n'ai pas l'âge requis. Je n'ai pas fait attention à l'époque, mais récemment, j'ai eu cette alerte, avec un compte à rebours: 'Dans X jours, vous n'aurez plus accès à vos comptes Google, etc', car soi-disant j'ai moins de 15 ans".

Pour Guy, "ce compte à rebours était assez perturbant", il avait peur de perdre sa boite de messagerie, son accès à YouTube, "que j'utilise énormément", etc :

Soupçonneux, puis réaliste

Dans un premier temps, Guy se méfie. "Je pensais que ça pouvait être du phishing, j'ai donc contacté la Computer Crime Unit, mais ils m'ont dit que ce n'était pas du phishing, et que donc ça ne les intéressait pas beaucoup. Ils m'ont renvoyé vers Google".

Notre Spadois en arrive à la conclusion qu'il ne s'agit pas d'une arnaque, et qu'il est bel et bien sur le site de Google. "Sur le site de support, j'ai vu des messages identiques au mien. Plusieurs adultes qui doivent prouver leur âge subitement. Je suppose que c'est un bug, Google estime tout d'un coup que j'ai moins de 15 ans". Il décide donc de suivre la procédure.

Une carte de crédit: "Aberrant"

Pour prouver son âge, "Google demande un document officiel. Soit une carte d'identité, soit une carte de crédit". Guy essaie la première méthode. "J'ai envoyé une capture d'écran de ma carte d'identité, mais elle a été refusée".

Perturbé, notre témoin ne baisse pas les bras, malgré sa méfiance qui augmente. "Je me suis : 'Alea Jacta Es'. J'ai finalement envoyé mes coordonnées de carte de crédit. Et ça a fonctionné, j'ai été débité de 0 euro sur Google Pay". La méthode a fonctionné, Guy n'a plus reçu de message, "ça s'est arrêté" :

Tout est bien qui finit bien, donc. Sauf que notre témoin trouve cela "aberrant" et "scandaleux" d'avoir dû envoyer des coordonnées de carte de crédit en ligne. "On ne cesse de nous dire de ne jamais communiquer ce genre d'informations sans raison, qu'il y a de nombreuses arnaques, et puis Google nous force à le faire".

Pourquoi Google exige-t-il une telle preuve ?

Ça ne fait pas très longtemps que Google fait attention à l'âge de ses utilisateurs. Comme le géant américain l'explique dans un article sur son blog YouTube officiel datant de septembre 2020, "nous poursuivons nos efforts pour que les gens aient des expériences appropriées à leur âge". Parce que Google tient à la santé mentale de ses utilisateurs, mais aussi "pour être en phase avec nos obligations légales à travers le monde". Effectivement, Google est supposé se plier aux lois de chaque pays en ce qui concerne l'hébergement et la diffusion de contenu, et ça n'est certainement pas une chose aisée…

En bref, Google a déployé une série de mesures de surveillance des vidéos publiées sur YouTube. Comme pour les films et les séries, il y a un âge minimum requis pour visionner certains contenus. Ceux qui postent ces contenus peuvent l'indiquer au moment de la publication, mais YouTube a également développé des algorithmes, des logiciels, qui analysent le contenu de la vidéo afin d'y déceler d'éventuelles images inappropriées à certaines audiences.

Les contenus sur YouTube sont et seront donc de mieux en mieux adaptés à l'âge de ceux qui les regardent, mais pour que ça ait du sens, il faut que Google le connaisse, cet âge.

Visiblement, ce n'était pas le cas avec Guy. Sur son blog, YouTube reconnait que "si nos systèmes ne sont pas capables d'établir qu'un utilisateur a plus de 18 ans, nous exigerons qu'il fournisse une pièce d'identité valable ou une carte de crédit".

Voilà donc l'explication à l'histoire de notre Spadois de 69 ans…


 

 




 

Vos commentaires