En ce moment
 

Ces deux Belges ont tout plaqué pour créer la première bière au monde brassée avec de l'eau dynamisée: "Ce n'est plus du travail, c'est de la passion"

Changer de vie, beaucoup en rêvent, mais peu ont le courage (ou les moyens) de le faire. Christophe et Tanguy ont quitté des emplois bien rémunérés dans les finances et le marketing pour se consacrer à l'élaboration d'une bière assez originale, la Houblonde.

Christophe, 50 ans, et Tanguy, 48 ans, font partie de ces Belges qui décident de changer radicalement de carrière à un moment précis de leur vie. Dans leur cas, ce qui les occupe désormais à temps plein, c'est… une bière. Ils l'ont nommée Houblonde et la présente comme la première bière au monde à utiliser de l'eau dynamisée (voir plus bas).

Christophe: "Changer de vie"

"Je suis juriste de formation", nous a expliqué Christophe, un enthousiaste Bruxellois. "Pendant 25 ans environ, j'ai travaillé dans le milieu des banques, assurances et finances".

Il y a quelques années, il a eu une grosse prise de conscience. "Je me suis rendu compte que ça n'avait plus beaucoup de sens, je ne me retrouvais plus dans les valeurs de ce monde du travail. Et j'ai eu envie de changer de vie".

Il avait "vraiment envie de faire autre chose". Passionné de nature, il s'est intéressé à une notion méconnue du grand public: l'eau dynamisée. "J'ai assisté à une conférence, puis j'ai réfléchi durant près de 4 ans à une manière d'utiliser les propriétés de l'eau dynamisée dans d'autres applications".

Christophe, qui "aime aussi la bière", s'est alors rendu compte qu'elle "contenait 90% d'eau". Ça lui paraissait donc tout à fait logique de miser sur l'eau dynamisée pour brasser ce breuvage dont la popularité continue de croître, en Belgique comme dans le monde.

Aujourd'hui, c'est un homme heureux que nous avons rencontré. "Je faisais quelque chose que je n'aimais pas, je n'y trouvais pas de sens. Aujourd'hui, ce n'est plus du travail, c'est de la passion. Avant, quand je venais avec des produits financiers, c'était sérieux et critique. Ici, maintenant, c'est de la joie et de la légèreté".

h2
Tanguy et Christophe dégustant leur bière

Tanguy: "On a quitté une position confortable"

L'autre fondateur de Houblonde, c'est Tanguy. Il est lui aussi originaire de Bruxelles, et a occupé plusieurs postes importants dans le marketing et la consultance. "J'ai travaillé pour des grands noms comme Danone, L'Oréal ou Renault". Il avait déjà un pied dans les boissons alcoolisées, cependant. "J'ai fait la promotion des Vins d'Alsace et de la bière de Chimay, et je suis issu d'une famille de brasseurs".

C'est "le destin" qui a fait que les deux hommes se sont associés pour créer leur bière. "C'était il y a deux ans, on s'est croisé à la mer du Nord, sur la plage, où on se promenait avec nos épouses. J'étais aussi à une période de ma vie où je cherchais autre chose".

Christophe et Tanguy se connaissaient depuis l'adolescence mais s'étaient perdus de vue. "Christophe m'a parlé de ses projets, et on s'est revu. On a tout laissé tomber, finalement, et on est sorti de notre zone de confort. On a quitté une bonne position, avec des salaires confortables, de chouettes équipes".

Tout ça pour quoi ? Houblonde SPRL, une entreprise basée au cœur de la campagne de Braine-le-Château, dans le Brabant wallon. Et surtout une bière. Mais pas n'importe laquelle, donc…

C'est quoi, l'eau dynamisée ?

La Houblonde est "la première bière au monde à l'eau dynamisée". Ce qui n'a rien de très étonnant, finalement, car vous n'aviez certainement jamais entendu parler de cette notion avant de lire ces lignes.

L'eau dynamisée est, d'après Christophe Carrette, "un processus qui copie la nature" et "redonne à l'eau ses propriétés originelles". Comment ? En la faisant passer dans une machine qui agite l'eau d'une certaine manière. "Les dynamiseurs d’eau reproduisent de façon concentrée le cycle naturel de l’eau. Ils lui impriment des mouvements similaires à ceux qu’elle suit dans la nature et lui communiquent les propriétés qu’elle emmagasine pendant son cheminement naturel".

On vous passe les détails techniques, mais cette méthode aurait un impact sur la structure de l'eau, et ça se ressentirait dans la bière. La recette de la Houblonde a été conçue par le laboratoire des sciences et technologies brassicoles de l'UCL. Dans le protocole de l'étude comparative (brassin avec ou sans eau dynamisée), on peut lire que "la bière dynamisée a été perçue par les dégustateurs comme étant un peu plus fraîche et pétillante, plus désaltérante, plus sucrée et plus fine".

Il y aurait donc une influence sur le goût de la bière, même s'il faut relativiser. "En aucun cas, nous n’avons brassé un nombre suffisant de bières identiques avec et sans eau dynamisée que pour engager notre crédibilité scientifique sur l’effet de l’eau. Deux bières brassées successivement ne sont jamais totalement identiques", nous a expliqué Sonia Collin, professeur ordinaire à l'UCL, qui a participé à l'élaboration de la bière.

verre
Bien servie et dans le verre adéquat, la bière reproduit un effet 'vortex' recherché par la dynamisation de l'eau

La bière, un secteur toujours aussi dynamique

La Houblonde est brassée à Brunehaut avec de l'eau dynamisée, on l'a compris, des céréales bio et un élixir de fleur. C'est une bière premium assez légère (elle affiche 5,4% de taux d'alcool), qui est facturée à un prix plus élevé et vendue uniquement dans des magasins bio et certaines enseignes sélectionnées. Comme les autres bières belges, "elle est très appréciée à l'export", qui devrait représenter "50% du volume" l'an prochain.

D'après les derniers chiffres officiels de l'association des brasseurs belges (Belgian Brewers), le nombre de brasseries en Belgique continuent d'augmenter: 199 en 2015, 224 en 2016 et 261 en 2017. Ces brasseries, grandes et petites réunies, produisent 1.500 bières différentes sur notre territoire…

L'exportation représente 70% de la production de bière en Belgique, un chiffre qui augmente fortement (surtout en dehors de l'Union européenne).

Vos commentaires