En ce moment
 
 

"LA VALISE JAMES BOND": des employés découvrent un étonnant matériel de surveillance au TEC (photo)

©RTLINFO

Etonnante découverte à Eupen. Une valise a été retrouvée dans un dépôt des TEC Liège Verviers. À l'intérieur, un matériel digne d'un film d'espionnage. Cette valise était discrètement trouée et dissimulait des caméras de surveillance…

C'est un peu par hasard que des employés seraient tombés nez à nez avec cette valise. "On m'a rapporté une valise suspecte", nous a confié, anonymement, un employé via le bouton orange Alertez-nous. Une valise standard, "traditionnelle, de diplomate".

"C'était assez dangereux, vu la composition de la valise, mais on l'a quand même ouverte. On a constaté qu'elle était munie de quatre caméras pour filmer à 360 degrés, de batteries et d'un disque dur. Il y avait quatre trous de plus ou moins 8 mm". Elle avait aussi "un interrupteur ON/OFF, elle pouvait donc être allumée ou éteinte" selon les besoin des commanditaires.

Etrangement, c'est du matériel que les employés des TEC connaissent bien, ils pensent donc que la surveillance vient de la direction. "Ce sont des caméras utilisées par le réseau TEC, dans toutes les installations, surtout pour les surveillances caméra des bus". Comment le savent-ils ? "Le numéro de série correspond au matériel acheté par les TEC, il a disparu du stock".

valise
©RTLINFO

La direction évoque "du vieux matériel rangé dans une valise"

Les employés soupçonnent la direction de les filmer à leur insu et ils le vivent "très mal, car j'ai l'idée qu'elle a pu aller partout, dans tous les dépôts du TEC Liège-Verviers, mais aussi à Namur, Charleroi… même dans des réunions. C'est ça qui me choque: dans quel monde on vit ? C'est de l'espionnage pur et simple, de la vie privée des gens, et on pourrait s'en servir pour mettre quelqu'un en défaut".

La direction a simplement expliqué qu'il s'agissait de vieux matériel utilisé à une autre époque, en 2012, notamment pour des soupçons de vol de carburant aux pompes. Du matériel qui, toujours d'après la direction, aurait été placé dans une valise pour être stocké. Mais cette explication ne tient pas, car le dispositif semble avoir été conçu pour filmer en toute discrétion, ce qui n'est pas autorisé par la loi (il faut une signalétique pour prévenir).

D'après notre témoin, la direction n'a pas voulu entamer de dialogue à ce sujet. Une plainte a alors été déposée à la police, à la fin du mois d'avril. La police a conservé la valise en guise de preuve, "ils l'ont appelée la valise James Bond". Le parquet a décidé d'ouvrir une enquête.

PV
©RTLINFO

Vos commentaires