En ce moment
 
 

Des rumeurs sur le carburant E10 inquiètent les utilisateurs, surtout les motards: comment faire le tri entre le VRAI et le FAUX?

  • Un nouveau carburant remplacera l

  • %22Il%20y%20a%20une%20tr%C3%A8s%20l%C3%A9g%C3%A8re%20surconsommation%20de%20l

  • %22Rouler%20%C3%A0%20l

 
 
 

Xavier redoute le passage au carburant E10 à partir du 1er janvier 2017. Perte de puissance, augmentation de la consommation et risques plus élevés de panne: comme pour de nombreux motards, ses craintes sont réelles... mais pas toujours fondées. Mais comment faire le tri entre le vrai et le faux ?

Le passage de la Super 95 à l'essence E10 au bioéthanol, à dater du 1er janvier 2017, continue à faire couler beaucoup d'encre, surtout du côté de la communauté des motards. "Ce carburant est totalement néfaste pour les moteurs. Et pour couronner le tout, il induit une hausse de la consommation !", s'indigne ainsi Xavier, motard depuis plus de dix ans, via notre bouton orange Alertez-nous.

"Il y a une très légère surconsommation de l'E10 par rapport à la Super 95", acquiesce Jean-Louis Nizet, secrétaire général de la fédération pétrolière belge. "C'est dû au fait que le contenu en énergie d'un litre d'éthanol n'est pas le même que le contenu en énergie d'un litre d'essence. Donc si vous augmentez le contenu en éthanol du carburant, vous réduisez un petit peu son pouvoir énergétique. C'est correct, mais c'est très peu perceptible, de l'ordre de 1 à 2%", ajoute Jean-Louis Nizet.


Le carburant avec du bioéthanol mène à moins de rejets de CO2

Légère surconsommation signifie légère augmentation du prix à payer pour rouler. Et ce n'est pas le seule chose qui agace Xavier, notre motard. Ce dernier dénonce le fait que l'on nous impose l'E10 à la place de la Super 95 en nous vantant son aspect "vert". Or, selon lui, "ce carburant n'est absolument pas écologique. Merci l'Etat, l'Europe et ceux qui nous imposent un carburant aussi agressif. C'est une histoire de fric, pas d'écologie", persiste Xavier.

Sur ce point-là, le secrétaire général de la fédération pétrolière belge ne valide pas les déclarations de notre témoin. "L'éthanol est un biocarburant, donc il est fabriqué à partir de produits agricoles, essentiellement de betteraves sucrées et de blé en Belgique, et l'objectif de l'utiliser est de réduire l'émission des gaz à effet de serre, et en particulier de dioxyde de carbone (CO2). Selon la manière dont l'éthanol est cultivé, on a une réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à un carburant qui serait à 100% fossile. Le fait que la consommation augmente un peu avec l'E10 fait que cette réduction est un peu moindre, mais on observe néanmoins une diminution par rapport à un carburant qui ne contiendrait pas d'éthanol", insiste Jean-Louis Nizet.


Un risque pour votre garantie constructeur ?

Mais ce qui inquiète le plus Xavier, ce n'est pas de polluer plus ou de dépenser quelques euros supplémentaires à la pompe, mais bien les possibles conséquences d'une utilisation répétée de l'E10 sur des moteurs qui, selon ses constatations, ne sont pas développés pour un tel carburant. "Je suis allé chez trois concessionnaires différents. Un BMW et deux indépendants. Ils me disent que la moto est compatible, mais ils me déconseillent tous de l'utiliser. Donc, ce que je me dis, c'est que s'ils me déconseillent la E10, ils refuseront de faire jouer ma garantie en cas de casse. La compatibilité n'est donc pas un bon argument. Ca ne suffit pas. Ce qu'il faut, c'est qu'on nous garantisse qu'on peut rouler à la E10, et que notre garantie soit assurée et restera valable".

Pour Christophe Dubon, porte-parole de la Fédération Belge de l'Automobile et du Cycle (Febiac), ces craintes ne sont pas fondées. "Pour moi, compatibilité ou couvert par la garantie du constructeur, c'est la même notion. Dès l'instant où un constructeur s'engage et dit que c'est compatible, il n'y a pas de raison pour qu'il refuse de faire jouer la garantie plus tard, quoi que dise un garagiste indépendant ou même un concessionnaire. Toute compatibilité avec un carburant est indiquée noir sur blanc dans le carnet de bord d'un véhicule. Cela donne une preuve au client qu'il peut utiliser le carburant en question et donc qu'il n'a pas commis d'erreur d'utilisation. Sa garantie n'est donc pas menacée", rassure-t-il.

Même son de cloche chez un concessionnaire BMW où nous sommes allés personnellement nous renseigner. "BMW valide l'utilisation de l'E10 pour tous ses véhicules munis d'un moteur à injection. Motos et scooters compris. C'est indiqué sur le certificat de conformité du véhicule, donc il n'est en aucun cas question d'une perte quelconque de garantie", nous a- t-on confié chez le revendeur.


Grosse frustration chez les motards: vraiment ?

Quant aux échos "alarmistes" qui proviendraient de France, où l'E10 est déjà en vente aux pompes, les concessionnaires que nous avons interrogés ne semblent pas du même avis que certains motards. "C'est surtout pour les anciennes motos qu'il faut se méfier. Celles qui ont un carburateur d'époque on va dire. Parce que dans l'essence, il y a de l'eau, et cela laisse des résidus dans de tous petits canaux et ça finit par boucher. Mais il existe des additifs à mettre dans le carburant et en général ça décrasse bien", nous a indiqué Michel Nickmans, gérant d'un showroom Yamaha à Andenne, qui s'est d'ailleurs dit étonné d'apprendre qu'une "certaine colère" prenait de l'ampleur au sein de la communauté des motards.

"Honnêtement parmi mes clients il n'y en a aucun qui a un problème avec ça. Par sécurité, bon nombre de nos clients roulent déjà avec de la Super 98, surtout ceux qui roulent sur circuit. Une fois que la E10 sera sur le marché, ils passeront tous à la 98, non pas parce que c'est obligé, mais par sécurité aussi. Je conseille déjà la Super 98 maintenant, ils seront peu nombreux à changer leur habitudes. Pour ceux qui roulent à la Super 95, oui la Super 98 sera un peu plus chère, mais je n'entends personne se plaindre de cela", conclut-il.

Même son de cloche du côté d'un jeune homme qui partage la passion des deux roues. "Je ne suis pas spécialement convaincu que la colère gronde, car la plupart du temps il est conseillé de partir sur de la 98 pour une meilleure lubrification. Après c'est une question de coût évidemment, mais à ma connaissance il n'y a pas de moto qui doit impérativement rouler qu'au 95, donc pour les quelques centimes de différence...", nous confie ce motard amateur. "J'ai déjà eu l'occasion de parler à pas mal de motards et je n'ai pas spécialement remarqué de grosses frustrations", conclut-il.

Satisfait, partagé ou dégoûté, l'équation sera identique pour les motards et automobilistes à partir du 1er janvier 2017. Soit il faudra faire le grand saut vers l'inconnue de l'E10, un carburant composé de 10% d'éthanol qui risque de faire perdre un peu de puissance à votre moteur tout en augmentant légèrement (de 1 à 2%) votre consommation. Soit il y aura toujours la Super 98...

@ArnaudRTLinfo


 




 

Vos commentaires