En ce moment
 
 

Nouvelle augmentation des tarifs des parkings à l'aéroport de Charleroi: "C'est devenu du racket!"

Nouvelle augmentation des tarifs des parkings à l'aéroport de Charleroi:
 
 

A partir du 13 décembre, les tarifs des parkings de l'aéroport de Charleroi seront à nouveau modifiés. C'en est de trop pour Martine, chauffeuse de taxi et habituée de l'aéroport.

"C’est devenu du racket !" Martine, 58 ans et taxiwoman depuis 5 ans, utilise des mots forts et a décidé de nous contacter via le bouton orange Alertez-nous pour faire part de sa colère.

Pour elle, la nouvelle augmentation des prix des parkings de l’aéroport de Bruxelles-Charleroi est celle de trop. "Je prends en exemple le parking P2 : avant la période du Covid, nous avions 15 minutes gratuites pour déposer nos clients et repartir, explique-t-elle. C’est ensuite descendu à 4 minutes, et maintenant 3 !" Un temps bien insuffisant selon elle. Après les 3 minutes autorisées, les véhicules doivent débourser 4 euros pour une durée de stationnement entre 3 et 60 minutes. "Vous savez comment ça se passe : le temps de sortir les valises, vérifier que l’on n’a rien oublié, un petit bisou, un petit salut de la main… Les 3 minutes sont vites écoulées et on est donc obligé de payer à chaque fois. Il n’y a qu’à Charleroi qu’on voit ça ! A Liège ou à Bruxelles, on a toujours un quart d’heure gratuit."

Martine critique également le système établi par l’aéroport pour les taxis et dénonce un abus de pouvoir de la part de l’administration de l’aéroport : "Pour tout passage supplémentaire, la note passe de 3 à 10 euros. Et on nous refuse un abonnement depuis des années, alors que justement, c’est notre métier de venir déposer plusieurs personnes à l’aéroport."

Une politique tarifaire pour "combattre les parkings illégaux"

Contacté par la rédaction, l’aéroport a tenu à s’expliquer concernant sa politique tarifaire : "
Cette politique tarifaire a été instaurée suite aux multiples parkings illégaux qui se sont constitués autour de l’aéroport, explique Vincent Grassa, porte-parole de l’aéroport. En effet, ces derniers ne respectaient pas la règlementation en matière de stationnement et faisaient une multitude d’aller-retours sur les parkings de l’aéroport pour venir y déposer les voyageurs."

L’aéroport souhaitait également protéger les utilisateurs de ces parkings pirates. "Certains véhicules étaient utilisés durant le séjour à l’étranger. Les propriétaires des véhicules s’en apercevaient au retour, voyant le niveau de carburant diminué en comparaison avec le niveau lors du dépôt du véhicule."

La politique tarifaire serait donc une réponse à ces agissements qui nuisent à l’image et au nom de l’aéroport de Bruxelles-Charleroi. Concernant le parking P2, le porte-parole invite les taxis à utiliser le parking Express, "mieux adapté à la dépose de passagers", qui lui, facture 2 euros pour le premier passage de 30 minutes maximum.


 




 

Vos commentaires