Accueil Sport Football Football Etranger

Mondial des clubs: Manchester City favori contre Fluminense en finale

Manchester City, favori de la compétition, affronte les Brésiliens de Fluminense en finale du Mondial des clubs, vendredi à Jeddah (Arabie Saoudite), lors d'une dernière édition à sept clubs qui pourrait offrir un quatrième trophée record à Guardiola dans l'épreuve.

Les Citizens, qui restent sur un quadruplé retentissant (C1-Coupe-Premier League-Supercoupe de l'UEFA), veulent ajouter une nouvelle ligne à leur palmarès qui s'est considérablement étoffé depuis leur passage sous pavillon émirati en 2008.

Entrés en douceur dans cette compétition avec un succès 3-0 mardi contre Urawa Red Diamonds, les champions d'Europe auront fort à faire face à Fluminense (19h00), d'autant plus qu'ils sont encore privés de deux atouts offensifs majeurs, le buteur Erling Haaland et le maître à jouer Kevin de Bruyne.

Le style pragmatique de l'entraîneur de Fluminense, Fernando Diniz (également sélectionneur du Brésil) tranche avec la possession boulimique qu'affectionne son alter ego de Manchester City, Pep Guardiola.

Le récent vainqueur de la Copa Libertadores (le 4 novembre 2-1 contre Boca Juniors), ambitionne de briser l'hégémonie des clubs européens qui ont fait main basse sur le trophée depuis 2012, aucune équipe du Vieux continent n'ayant perdu en Coupe du monde des clubs en 21 matches.

"Le fait que les équipes sud-américaines ne gagnent plus depuis 2012 est principalement dû au pouvoir économique des clubs européens", analyse avec lucidité Diniz qui évoque entre autres la fuite des meilleurs talents sud-américains vers l'Europe.

- Dernière édition à 7 clubs -

Le dernier club sud-américain à avoir inscrit son nom au palmarès de ce Mondial est le rival de "Flu", les Corinthians de Sao Paulo, vainqueur de Chelsea 1-0 à Yokohama en décembre 2012.

Le club carioca ne doit pas nourrir de complexe vis-à-vis du rouleau-compresseur mancunien, car il compte dans ses rangs des joueurs expérimentés, rompus aux joutes européennes et dont certains ont croisé les Citizens avec plus ou moins de succès. C'est le cas de Marcelo (35 ans), ancien latéral du Real Madrid.

Mais "Flu" peut s'appuyer aussi sur l'expérience du gardien Fabio (43 ans), du milieu reconverti défenseur central Felipe Melo (40 ans), passé notamment par la Juventus et l'Inter Milan, de l'ex-meneur de jeu du Séville FC Ganso (34 ans), sans oublier le buteur Cano, meilleur buteur de la Libertadores 2023 avec 13 réalisations.

En cas de succès, Guardiola entrerait dans l'histoire en devenant le premier entraîneur à remporter la compétition avec trois clubs différents, puisqu'il a déjà soulevé le trophée à trois reprises après ses sacres avec le FC Barcelone (2009, 2011) et le Bayern Munich (2013).

Autre enjeu pour les deux clubs: à Jeddah sera couronné le dernier lauréat d'une édition à sept clubs. Le nouveau Mondial des clubs imaginé par la Fifa se jouera à 32 équipes tous les quatre ans. La première édition aura lieu aux Etats-Unis.

A 15h30, la troisième place se jouera entre les Japonais des Urawa Red Diamonds et les Egyptiens d'Al Ahly.

À la une

Sélectionné pour vous