En ce moment
 

Des troubles du rythme cardiaque souvent à l'origine du décès de sportifs

Les maladies électriques du coeur sont souvent à l'origine du décès de jeunes sportifs comme ce fut le cas, samedi matin, lors d'un match de football à Trois-Ponts, a expliqué Olivier Detriche, médecin urgentiste au Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne appelé à intervenir lors de l'incident. "Des troubles du rythme cardiaque sont probablement à l'origine du décès du jeune joueur de football qui a perdu la vie ce samedi matin lors d'un match de football à Trois-Ponts", explique Olivier Detrich urgentiste au centre médicalisé héliporté de Bra-sur-Lienne. Ces maladies "électriques" du coeur peuvent parfois être détectées lors d'un examen médical. "Le jeune homme de 22 ans qui est décédé samedi avait subi un examen cardiaque il y a une quinzaine de jours mais il semble qu'il n'avait rien révélé", ajoute l'urgentiste qui précise qu'une défibrillation rapide est la seule chance de survie des victimes dont le coeur fibrille. Le club ne disposait pas du défibrillateur mais a effectué la demande, a confirmé l'échevin Frédéric Archambeau, échevin des Sports de la commune et vice-président du club de football. "A Trois-Ponts, un secouriste effectuait déjà un message cardiaque lors de notre arrivée sur place, ce qui permettait à la circulation sanguine de s'effectuer. Pour être efficace, cette manoeuvre aurait du être couplée le plus rapidement possible à une défibrillation électrique. C'est pour cette raison qu'il est important que les clubs de sport disposent de ce genre d'appareil", conclut Olivier Detriche. (Belga)

Vos commentaires