Accueil Actu Belgique Economie

Un nouveau compteur obligatoire dès 2024 pour les panneaux photovoltaïques: une mauvaise nouvelle pour le portefeuille?

Les installateurs de panneaux photovoltaïques sont débordés jusqu'à la fin de l'année en raison d'un futur changement. A partir de 2024, les compteurs installés avec les panneaux ne tourneront plus à l'envers. Pour les futurs compteurs, la production et la consommation d'électricité seront séparés. Ce qui coûtera entre autres des frais de transport supplémentaires aux consommateurs.
 

Loic vient d’installer ses panneaux photovoltaïques sur sa maison à Incourt. Juste avant le changement de législation. Il pourra donc encore bénéficier d’un compteur qui tourne à l’envers. Ce système est avantageux car quand le client ne consomme pas toute l’électricité produite, le fournisseur lui rachète le même prix qu’il la lui vend. 

"Un kilowatt produit équivaut à un kilowatt qu’on peut utiliser. Plus tard, le ratio ne sera pas le même. Les calculs ont été vite faits, donc on s’est dit c’est le moment, c’est l’instant", explique Loîc.

Car à partir de l’année prochaine, les nouvelles installations ne bénéficieront plus de cet avantage. Les sociétés de panneaux photovoltaïques sont donc fortement sollicitées. Jonathan Lemaine n’a plus aucun créneau avant janvier. "Par rapport aux demandes qui arrivent encore maintenant, c’est une des premières questions des clients vis-à-vis des commerciaux, c’est est-ce que vous pouvez encore installer en 2023. Quand la réponse est non, le client répond qu’il va voir ailleurs", indique l’installateur de panneaux photovoltaïques. 

Ce à quoi il faut faire attention, c’est d’auto-consommer au maximum

A partir de 2024, pour installer de nouveaux panneaux, il faudra placer un compteur intelligent qui permettra de calculer séparément l’électricité injectée dans le réseau. Le propriétaire de panneaux devra vendre l’électricité qu’il n’a pas consommée à un fournisseur, mais pour un prix très faible. Environ 0,06 euros/KWH contre 0 ,16 euros/KWH pour le prix d’achat. "Ce à quoi il faut faire attention, c’est d’auto-consommer au maximum et d’optimiser quelque part son utilisation de l’électricité pour consommer au moment où on produit. Cela veut dire les grosses machines. On les fonctionner en pleine journée pour calquer la consommation sur la production", conseille Jonas Moerman, conseiller énergie chez Ecoconso. 

Pour les panneaux photovoltaïques installés avant le 1er janvier 2024, le compteur qui tourne à l’envers peut encore être utilisé jusqu’en 2030. 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

4 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Je ne connais personne qui soit autosuffisant avec des panneaux. Ça c'est encore une invention pour faire avaler la nouvelle législation aux cochons de payeurs.

  • En même temps, il y a plein de gens qui ont installé plein de panneaux dans le seul but de se faire du bénéfice en exploitant le système. Il était temps d'y mettre le hola. Sachant que de toute façon, installer des panneaux reste très rentable, et que le but, c'est évidement d'auto-consommer!

    Thierry Frayer
     Répondre
  • Merci les écolos

    Alain Schmit
     Répondre
  • il suffit de programmer l'onduleur pour qu'il n'injecte plus dans le réseau. On ne va pas travailler gratuitement pour Ores !

    roger rabbit
     Répondre