Accueil Actu Belgique Faits divers

Quatre ans avec sursis pour des faits de mœurs sur sa belle-fille à Havelange

Une peine de quatre ans de prison avec sursis probatoire a été prononcée, mercredi par le tribunal correctionnel de Dinant, à l'encontre d'un homme né en 1975 poursuivi pour des faits d'atteinte à l'intégrité sexuelle commis sur sa belle-fille née en 2009, entre 2016 et 2021 à Havelange. Il a par contre été acquitté des préventions de coups et blessures lui étaient également reprochés.

La jeune fille a dévoilé les faits qu'elle a subis en septembre 2021, cinq mois après la séparation du couple, lors d'une dispute avec sa maman. Sa grand-mère était présente, lors de ce dévoilement. Elle s'était également confiée à sa tante, à une assistante sociale et à SOS enfants. Son discours a par ailleurs été jugé crédible par un expert. Des attouchements et des bisous étaient notamment évoqués. Le parquet de Namur et la partie civile soulignaient que durant son audition, la jeune fille a régulièrement pleuré. Elle a aussi développé divers symptômes physiques : une forme de paralysie des jambes sans cause organique, des troubles alimentaires, de l'angoisse, etc.

Devant le tribunal, le prévenu contestait toutes les préventions mises à sa charge. "Je n'ai rien à voir avec ces faits, de près ou de loin. Je ne les ai pas commis, tentés ni même pensés", affirmait-il. Son conseil indiquait que l'ancienne belle-fille de son client ne s'était jamais bien sentie dans ces baskets et avançait que ces accusations d'atteinte à l'intégrité sexuelle avaient pour but la recherche d'attention.

Le président du tribunal n'a pas retenu cette thèse.

À lire aussi

Sélectionné pour vous