Accueil Actu Belgique Société

"Bruxelles, prépare-toi, les vaches arrivent": des cortèges de tracteurs se font déjà entendre en Wallonie

Les agriculteurs comptent investir le quartier européen de Bruxelles dès 10h00 lundi, a indiqué dimanche la Fédération des Jeunes agriculteurs (FJA). Dimanche, à 22h, certains tracteurs ont déjà été aperçus du côté de Gembloux notamment. "Ils ont l'air déterminés", nous décrit le riverain qui les a filmés.

Vers 22h, plusieurs vidéos nous sont parvenues via le bouton orange Alertez-nous, montrant des agriculteurs se mobiliser en cortège à Gembloux. Ils ont été filmés chaussée de Namur, notamment. Les agriculteurs utilisaient des mégaphones pour amplifier leurs slogans. "Bruxelles, prépare-toi, les vaches arrivent" ont pu entendre des riverains alertés par les bruits de klaxons. Vont-ils rejoindre Bruxelles cette nuit ou demain, dès 8h30 comme annoncé ? "Pour le moment, ils sont postés au rond-point des trois clés, nous dit Sébastien, un habitant de la chaussée de Namur, joint par téléphone. La dernière fois, ils l'avaient fait aussi, mais à 3h du matin. Là, ils sont présents plus tôt et ont l'air encore plus déterminés. Ils font beaucoup de bruit".

Ce soir et cette nuit, le quartier européen à Bruxelles, se prépare en tout cas à accueillir les agriculteurs. A 22h30, il n'y avait pas encore de tracteurs au rond-point Schuman, ni d'effervescence. "Mais des véhicules de police commencent à installer le périmètre de sécurité", avait rapporté notre journaliste Mathieu Col en direct dans le RTLInfo 19h. Ces installations bloquent particulièrement les accès au Juste Lipse, le bâtiment où se tiendra le sommet européen qui rassemblera les différents ministres européens de l'Agriculture.

Les manifestants devraient pénétrer dans la capitale vers 8h30 via la chaussée de Mons, la chaussée de Louvain et la chaussée de Tervueren, selon la police bruxelloise. Celle-ci déconseille de se rendre en voiture à Bruxelles lundi.

Le 1er février, il y avait 1.300 tracteurs

Presque un mois après une première action, la Fugea, la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA) et la Fédération des jeunes agriculteurs (FJA) seront donc de retour à Bruxelles. Celles-ci seront notamment accompagnées de la Coordination européenne Via Campesina (ECVC), du Mouvement d'action paysanne (MAP) et du Boerenforum, qui représentera la Flandre. En termes de mobilisation, "il est difficile de dire s'il y aura plus ou moins de monde que lors de la première action, où environ 1.300 tracteurs étaient présents", a précisé Guillaume Van Binst. Plusieurs centaines de véhicules agricoles sont néanmoins attendus dans les rues de Bruxelles.   

"L'Europe doit mieux protéger son agriculture"

La FJA regrette dans un communiqué qu'"aucune réponse structurelle que la fédération défend n'a été mise au menu du Conseil Agriculture de ce lundi". "La Commission ne propose que des ajustements minimes dont certains ne concernent même pas notre région, rejette volontiers la patate chaude aux États membres ou aux régions, ou vient avec des engagements illisibles et sans timing...", déplore-t-elle. "La colère ne désemplit certainement pas." 

"L'Europe doit mieux protéger son agriculture notamment dans le cadre des accords de libre-échange", ajoute la fédération. "L'Europe doit également avoir les moyens de ses ambitions en dotant la Politique agricole commune (PAC) d'un budget adéquat permettant aux agriculteurs de retirer un revenu pour les nombreux efforts qu'ils font en faveur de l'environnement."  

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • UN jour ils sont satisfaits, le lendemain ils manifestent. Le résumé, c'est qu'ils ne sont et ne seront jamais contents. Ils pensent que c'est ainsi qu'ils vont attirer le public chez eux ? Le consommateur aura vite fait de se tourner vers des fournisseurs plus fiables, moins chers et moins revendicatifs.

    roger rabbit
     Répondre