Accueil Actu Belgique Société

Comment parler de sexualité à nos enfants? Les sept conseils d'une sexologue et thérapeute

On en a beaucoup parlé avec les débats autour des cours d'Evras, les cours d'éducation à la vie relationelle et affective. Quand et comment parler de la sexualité à son enfant? La question à l'invité du RTL info Bienvenue, la sexologue et thérapeute conjugale Laura Regaglia. 
 

1. Quand en parler?

Selon Laura Regaglia, l'entrée en matière dépend des familles. "Certains parents décident de prendre les devants et de parler de la thématique d'eux-mêmes, et c'est une bonne idée", explique-t-elle sur le plateau du RTL info 13h de ce lundi 25 septembre. Mais une question se pose: comment savoir s'il s'agit du bon moment pour aborder le sujet? "Il n'y a pas de concessus, vous êtes la meilleure personne pour savoir si c'est le bon moment." Et pour le savoir, c'est assez simple: ce sont vos propres enfants qui vont le feront savoir. "Ils mettront un stop à la conversation", indique la sexologue et thérapeute. "Ils sauront que vous êtes disponible pour en parler. La discussion viendra peut-être plus tard, qui sait?"

2. Pourquoi est-ce compliqué d'en parler?

Souvent, s'il est difficile pour les parents d'aborder la sexualité avec les enfants, ce qu'ils n'en ont pas parlé avec les leurs, estime Laura Regaglia. "C'est un sujet délicat et tabou, certains se sentent incapables d'en parler, c'est normal, ils ne sont pas des experts, mais ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas essayer de le faire un minimum..." 

3. 1/5 enfant a déjà vu du porno, que faire de cette information?

Une étude du gendarme français de l'audiovisuel qui révèle que la consommation d'images pornographique démarre très tôt de nos jours. Un enfant sur cinq a déjà vu du porno à l'âge de 10 ans. Ce  sont pour la plupart les premiers contacts avec la sexualité pour les enfants. "Beaucoup d'enfants consomment des films pornographiques avant 10 ans: ils ont tous un GSM avec un accès direct à l'information...", souligne la sexologue. "En tant que parent, il est bien de fixer un cadre en expliquant que les images qu'ils voient ne sont pas un reflet de leur vie future." Les conséquences de ces consultations précoces peuvent être "très négatives et très néfastes" pour Laura Regaglia. 

4. Est-ce vraiment une bonne idée?

Opter pour la communication sur la sexualité avec sees enfants peut être bénéfique, pour "apporter des connaissances", mais aussi "modifier certains stéréotypes et idées reçues" et "transmettre des valeurs" à la progéniture. 

5. De quoi parler en priorité?

La thématique du "consentement sexuel", du respect de soi et des autres, est très importante à aborder. Laura Regaglia conseille de passer par des questions concrètes telles que "Qu'est-ce que tu ferais, toi, si une personne inconnue déposait sa main sur ta cuisse?". Observer son enfant est aussi promordial: si l'on observe une gêne dans certaines situations ou des difficultés à prononcer certains mots pour gêne, alors il faut savoir pourquoi. 

6. Que faut-il absoluement éviter de faire?

La sexologue invitée sur le plateau du RTL info Bienvenue déconseille vivement de couper court à la conversation et s'énerver. "Votre enfant est venu vers vous et a confiance en vous, si vous coupez la conversation, il risque de rester avec ses questions et risque d'aller voir d'autres personnes qui donneront des informations incomplètes." Il faut donc bien rester à l'écoute de nos enfants.

7. Que dire à un ado en chagrin d'amour?

Si l'enfant fait face à un chagrin d'amour, sachez qu'il sera peut-être aussi voire plus sensible qu'un chagrin d'amour ressenti à l'âge adulte. "Les adolescents sont moins préparés à vivre un chagrin d'amour ou une rupture, donc vous avez un rôle à jouer en tant que parent. Vous êtes un pilier, une personne de référence pour lui." Laura Regaglia conseille de se montrer empathique, compréhensif et à l'écoute. 

À la une

Sélectionné pour vous