Accueil Actu Monde Europe

Nette victoire de l’extrême droite aux Pays-Bas: une surprise? "Oui et non"

Le parti néerlandais d'extrême droite islamophobe de Geert Wilders est arrivé largement en tête des élections législatives mercredi aux Pays-Bas, un séisme électoral qui risque d'être ressenti dans toute l'Europe et au-delà. Le PVV creuse son avance avec 37 sièges sur 150, selon les projections l'agence de presse ANP. Le politologue Pascal Delwit (ULB), analyse les conséquences de cette victoire, en trois questions. 

Cette victoire de l'extrême droite aux Pays-Bas est-elle une surprise?

Oui et non. Oui parce que la dynamique jusqu’à une semaine ne montrait pas une telle percée du PVV, on parlait au contraire d’un mano à mano entre le nouveau contrat social, le cartel des gauches, et le parti du Premier ministre, Mark Rutte. Mais, effectivement depuis 10 jours on a observé une forte percée du PVV dans les intentions de vote qui traduisait ce que les politologues observaient, c’est-à-dire que la chute du gouvernement est intervenue sur la thématique centrale du PVV, donc la campagne a été pour partie sur cette thématique centrale, un booster pour Geert Wilders et son parti.

Il y a de plus en plus de pays dans lesquels les populistes de droite progressent. Comment expliquer cette tendance?

Il y a une forte politisation de la question des migrations. Puis surtout, on observe qu’il y a une demande d’action publique dans certains domaines qui n’est pas rencontrée : la question de la police, la question de la justice, et des thématiques aussi très sociales, forte préoccupation pour le pouvoir d’achat, le logement et la stabilité à l’emploi, des points qui sont faiblement ou en tout cas insuffisamment rencontrés aux yeux de secteurs importants de la société. Et il faut ajouter une forme d’insécurité sociale et physique sur le lieu de résidence, en particulier avec le développement des réseaux des narcotrafiquants et là aussi une faible réponse de l’Etat, notamment sur la question du maintien de l’interdiction de la drogue. 

Est-ce que cette victoire peut donner des ailes au Vlaams Belang en Flandre, en vue des élections du 9 juin?

On peut imaginer qu’hier soir au Vlaams Belang, on était particulièrement heureux. C’est une société qui est fort observée du côté néerlandophone, comme nous observons la France. C’est clair que la Vlaams Belang va prendre cette victoire comme un levier. Après, il faut rester prudent, il faudra voir ce qu’il en est de la formation du gouvernement et s’il est rapidement formé, ce qu’il en est des politiques publiques qui seront menées. Mais, cela donne du grain à moudre pour le Vlaams Belang, en perspective des élections du 9 juin 2024. 
 

À la une

Sélectionné pour vous