Accueil Actu Régions Liège

Rosenmontag: la signification improbable de la journée la plus importante du carnaval de La Calamine

Ce lundi, c'est la journée la plus importante du carnaval à La Calamine, c'est le Rosenmontag traduit par la journée des roses.

Contrairement aux autres Communautés, la Communauté germanophone a des congés décalés, qui commencent aujourd'hui jusqu'à la semaine prochaine. Et en ce lundi de carnaval, les communes francophones avoisinantes se sont arrangées pour avoir également congé et profiter de cette journée.

Par contre, il ne faut pas vous attendre à voir des chars avec des roses. En effet, "Rosenmontag" vient de l'allemand et signifie "déchaîné", on parle donc d'un lundi fou ! Selon l'agence du tourisme de l'est de la Belgique, cet événement doit son nom au carnaval de Cologne et aux coutumes du pape, qui, au Moyen Âge, consacra le lundi avec une rose, juste avant le mercredi des Cendres qui ouvre le Carême. Avant cette période, participants et spectateurs profitent de plusieurs jours de fêtes, voire d'excès. Le lundi des roses clôture ces jours de réjouissance et est considéré comme l'apothéose du carnaval rhénan.

Pour l'occasion, les groupes carnavalesques ont rivalisé d'inventivité avec des chars plus originaux et colorés les uns que les autres. Tous les thèmes sont abordés par les groupes participants. Au sein du cortège de La Calamine, on retrouve par exemple des Mexicains et leur bar, des Hippies, des Égyptiens ou encore des joueurs de football américain.

Plusieurs milliers de personnes

Des milliers de personnes se sont réunies dans plusieurs localités de l'est du pays pour assister aux traditionnels cortèges carnavalesques du "Rosenmontag". S'il y avait sept cortèges organisés dans différentes localités ce lundi, ce sont les défilés carnavalesques d'Eupen et de la Calamine qui ont rassemblé le plus de spectateurs, mais aussi de participants. Rien qu'à La Calamine, ils étaient environ 3.500 à défiler dans les rues.

Dans cette commune du nord de la Communauté germanophone, 92 groupes folkloriques avec leur char et des fanfares ont pris part au défilé costumé tandis qu'à Eupen, ils étaient 125 pour une parade qui s'étend sur plus d'un kilomètre.     

 

À la une

Sélectionné pour vous