Affaire Galant: les conclusions de l'inspecteur des finances confirment les "irrégularités"

  • L

  • Jacqueline Galant garde la confiance du MR

 
galant

L'Inspection des Finances souligne dans un rapport la nécessité de faire jouer plusieurs offres, quand cela est possible, dans l'attribution de marchés de services par les pouvoirs publics afin de faire jouer la concurrence et choisir la meilleure offre en termes de qualité et de prix.

Alors que Jacqueline Galant a vu le conseil du MR, à l'unanimité, lui réitéré sa confiance ce lundi, un rapport de l'inspection des finances confirment toutes les accusations dont son service est la cible.

Ce rapport, c'est la Ministre fédérale de la Mobilité qui l'avait elle-même commandé. RTL info a pu se procurer une copie.

En guise de conclusion, "l'analyse réalisée montre que les services du SPF Mobilité ne respectent pas toujours les règles actuelles de passation des marchés publics pour les marchés de services juridiques".

Le motif était prévisible: "plusieurs offres émanant de prestataires différents ne sont pas systématiquement sollicitées".

L’inspecteur général des Finances précise que ces irrégularités ont été constatées "pour les marchés de consultance mais aussi et surtout pour les prestations de défense et de représentation devant les juridictions dans le cadre d’affaires litigieuses".

L'inspection des finances tente d'expliquer le manque d'appel d'offre: "Cette pratique irrégulière trouve son origine dans les habitudes acquises sous la réglementation antérieure".

Pour rappel, Jacqueline Galant est mise à mal depuis plusieurs semaines par la gestion controversée de l'attribution d'une mission coûteuse à un cabinet d'avocats.

Elle viendra s'expliquer une nouvelle fois mardi au parlement à la demande des groupes politiques de la Chambre. Devant ses pairs, la ministre a admis une "imprudence administrative" dans la gestion de ce dossier.

Vos commentaires