En ce moment
 
 

Déconfinement - La 2e phase: des perturbations restent possibles sur le réseau Stib ce mardi

Déconfinement - La 2e phase: des perturbations restent possibles sur le réseau Stib ce mardi
©Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique a entraîné un confinement, aux répercussions économiques importantes, pour limiter la propagation du coronavirus. Depuis début mai, le déconfinement a commencé. Ce lundi 11 mai est marqué par la réouverture des magasins. Consultez en temps réel l'actualité de cette journée particulière.

La deuxième étape du programme de déconfinement progressif de la Belgique démarre aujourd'hui. Les rues seront, sans doute, plus animées, que d'habitude puisque les magasins peuvent rouvrir. Seuls les cafés et restaurants ainsi que les commerces qui nécessitent un contact proche avec le public, comme par exemple les salons de beauté, les coiffeurs, ou encore les complexes fitness ou sportifs, resteront portes closes. Pour les autres, des règles de bon sens (voir plus bas), sont à respecter, pour éviter que la maladie ne se propage.

LE DIRECT

Les syndicats et la direction de la Stib ne changeront pas les mesures de sécurité

La grève spontanée d'une partie des chauffeurs de bus de la Stib, lundi, n'a infléchi ni la position des syndicats, ni celle de la direction sur les mesures de sécurité à appliquer dans les transports en commun bruxellois. Les grévistes, dont l'action n'était pas couverte par les syndicats, exigeaient des dispositions plus strictes, alors que l'offre des transports doit augmenter à mesure du déconfinement. Des perturbations restent possibles mardi.

Les syndicats et la direction de la Stib se sont entendus sur les mesures de sécurité à respecter dans les transports publics. "Un accord a été approuvé le 30 avril. Il tient compte du renforcement progressif de l'offre jusqu'à sa reprise complète prévue le 18 mai, ainsi que de l'organisation et des mesures de sécurité à appliquer", a indiqué la porte-parole de la Stib, An Van hamme. Près de la moitié des lignes de bus étaient perturbées lundi matin. Les chauffeurs réclamaient davantage de contrôle sur le port du masque, une limitation de passagers admis par véhicule et une cloison protégeant leur cabine.

Le gouvernement wallon dégage 8,6 millions pour garantir le salaire des titres services

Le gouvernement wallon a dégagé un budget additionnel de 8,6 millions d'euros afin de garantir à 100% le salaire des 40.000 travailleuses des titres-services, même si elles n'ont repris leurs activités que partiellement, a indiqué lundi la ministre de l'Emploi, Christie Morreale.

La Ville de Bruxelles a distribué jusqu'ici 22.000 masques et ne tombera pas à court

Jusqu'à présent, la Ville de Bruxelles a distribué quelque 22.000 masques à sa population dont 7.000 à des seniors. Elle en a commandé 220.000 réutilisables et 1 million de chirurgicaux, a indiqué lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, faisant le point sur ce dossier, lors du conseil communal organisé en videoconférence.

Le suivi des porteurs du virus uniquement via les numéros 02/214.19.19 et 8811

Le Centre de crise est revenu, au cours de la conférence de presse conjointe avec le SPF Santé publique, sur le suivi des contacts entamé lundi matin pour repérer et prévoir les éventuelles nouvelles infections au coronavirus à venir en Belgique. Celui-ci sera effectué exclusivement par un appel téléphonique provenant du numéro 02/214.19.19 ou par un SMS délivré par le 8811. "Si on n'arrive pas à vous joindre par téléphone, il se peut qu'un agent vienne se présenter à votre domicile", a précisé le porte-parole du Centre de crise, Benoit Ramacker. (en savoir plus)

Des masques en tissu pour l'enseignement attendus en fin de semaine

La Fédération Wallonie-Bruxelles a commandé la semaine dernière 1,5 million de masques en tissu dont une première livraison de 500.000 masques est prévue pour la fin de cette semaine, a exposé lundi après-midi en commission du Parlement de FWB le ministre-président, Pierre-Yves Jeholet. Cette première livraison devrait entre autres être destinée aux écoles, qui connaitront une première rentrée quelques jours plus tard, le lundi 18 mai. L'objectif est en effet de fournir deux masques en tissu à chaque membre du personnel enseignant et aux élèves qui reprendront alors le chemin de l'école pour un ou deux jours par semaine, soit ceux de 6e primaire et de dernière année du secondaire.

Longues listes d'attente dans les agences immobilières pour des visites

Maintenant que les agences immobilières ont rouvert leurs portes aux particuliers lundi/aujourd'hui, elles ont commencé à traiter leurs longues listes d'attente pour des visites. "Dans certains groupes d'agences, 2.000 à 3.000 visites sont planifiées par semaine", souligne Dorien Stevens de l'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI).

Impact limité de la réouverture des magasins sur le trafic automobile à Bruxelles

Si, avec la réouverture des commerces de ce lundi, le volume global de trafic automobile a augmenté de 8% sur les grands axes de la capitale, la circulation est toutefois restée fluide, indique Bruxelles Mobilité. Le nombre de véhicules en mouvement est en effet de -42% par rapport à un lundi normal pré-confinement.

Moins d'affluence aux Grands Prés à Mons

Thomas Cornil, le directeur du centre-commercial des Grands Prés à Mons, relate la réouverture ce matin : "L’ouverture s’est très bien passée dans le calme et la discipline, et d’ailleurs la fréquentation est un petit peu plus basse que d’habitude. Nous avons laissé 4 accès sur les 6 ouverts et à chacune de ces entrées un garde est posté et des caméras de comptage comptent les entrées et les sorties de chacun des clients."

L’équipe de sécurité a été renforcée, ce qui représente un coût supplémentaire réparti entre les commerçants et le propriétaire du centre commercial.

Craintes de licenciements chez Brussels Airlines avant la tenue d'un conseil d'entreprises ce mardi matin

Un conseil d'entreprise extraordinaire a été convoqué mardi matin, à 9H00, chez Brussels Airlines, indique lundi la compagnie aérienne, confirmant des informations syndicales. Le thème de la réunion est "analyse et proposition d'un plan d'action pour la poursuite des activités". Les syndicats craignent l'annonce de licenciements et d'une restructuration de l'entreprise, alors que les négociations entre sa maison-mère Lufhtansa et le gouvernement belge sur une éventuelle aide d'Etat semblent s'éterniser.

La rue Neuve à Bruxelles rouvre avec de nouvelles règles à respecter :

L’artère commercial principale de la capitale est désormais coupée en deux par des barrières Nadar, avec un sens de circulation de chaque côté. La police est présente pour empêcher les clients de marcher à contre-sens, et des ronds-points sont aménagés sur le parcours pour pouvoir y changer de sens. Aux entrées de la rue, du gel hydroalcoolique est distribué, ainsi que dans certains magasins. Certains conseillent simplement le port du masque mais d’autres l’imposent. Et pour attendre son tour dans la rue, des marquages au sol sont à respecter pour garder ses distances avec les autres clients.

Réouverture des commerces: de longues files constatées devant les grandes enseignes

Certaines grandes enseignes (Ikea, Action, Decathlon, Primark...) étaient prises d'assaut dès les premières heures de la matinée, mais dans l'ensemble les syndicats n'ont pas constaté de débordement majeur.

Longue file devant un Action à Anderlecht

Beaucoup de monde aussi devant l'Action de Peruwelz

action-peruwelz

Situation calme au centre commercial Rive gauche à Charleroi

Notre journaliste sur place rapportait une situation très calme au centre commercial Rive gauche.

centre-commercial-rive-gauche

La majorité des agences de voyage ne rouvriront pas leurs portes ce lundi

La majorité des agences de voyages continueront à travailler à distance, indique l'Union professionnelle des agences de voyage (UPAV).

Miko et une ETA vont fabriquer des masques avec des filtres à café

Le producteur de café Miko, sis à Turnhout, et la société de travail adapté lierroise Mivas ont décidé de travailler main dans la main à la production de masques buccaux équipés de filtres fabriqués à partir de papier de filtre à café. Dans un premier temps, 3.000 masques seront réalisés.

File à l'entrée d'Ikea Anderlecht

De nombreux clients patientaient à l'entrée du magasin d'ameublement vers 10h comme en témoigne une vidéo envoyée via notre bouton orange Alertez-nous.

ike-anderelcht

Obligation du port du masque dans des quartiers commerçants de Woluwe-Saint-Pierre

Le bourgmestre a pris la décision d’imposer le port du masque ou de tout dispositif couvrant le nez, la bouche dans les quartiers commerçants de Sainte-Alix et Stockel. "Compte tenu de la réouverture des commerces du potentiel rush attendu dans certains noyaux commerçants, avec la difficulté de respecter la règle de distanciation sociale dans certains endroits relativement étroits en terme de superficie et d’espace", a justifié Benoît Cerexhe.

Réouverture des magasins: file devant les magasins Action à Gosselies et Molenbeek

À 8h15, une vingtaine de clients patientaient déjà devant les portes du magasin Action à Gosselies, témoignait Christelle, image à l'appui, via notre bouton orange Alertez-nous. À 9h, c'était une file beaucoup plus longue qui s'étirait sur le trottoir devant un autre magasin de l'enseigne à Molenbeek.

action-file-630px-2

Mouvement de grève de chauffeurs de la Stib à Bruxelles

La Stib informe que son réseau de bus est fortement perturbé ainsi qu'une fréquence réduite des trams. Par contre, le métro circule normalement. Les arrêts de travail ont été décidés par les chauffeurs eux-mêmes et ne sont pas menés par les syndicats.

"Des mesures de prévention ont été prises au début du confinement. Elles ont été supprimées aujourd'hui. Pour les conducteurs, c'est beaucoup trop tôt. Il n'y a plus de limite de voyageurs et plus de distance sociale. Les chauffeurs craignent des véhicules plein à craquer. Les masques ne protègent bien sûr pas assez", a expliqué un chauffeur du dépôt Delta sur Bel RTL. Mohamed Zenagui, chauffeur au dépôt d'Ixelles, ajoute que "ça arrive assez souvent qu'il y ait 80 à 90 personnes dans le tram en même temps". Voilà pourquoi, entre autre, ils ne sont "pas d'accord" avec le déconfinement tel qu'il est mis en place par le Stib.

Le personnel en arrêt de travail fait valoir son "droit de retrait". Le "droit de retrait" est un droit pour tout travailleur à quitter son poste en cas de "danger grave et imminent" – sans crainte d’être licencié. Il n'a jamais été utilisé dans l'histoire de la Belgique (En savoir plus sur le droit de retrait). Il y a quelques jours, il avait été évoqué par le président du syndicat FGTB qui estimait qu'il était prématuré de faire intervenir un tel droit.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Réouverture des magasins: entre excitation et inquiétude parmi les travailleurs

Les centres commerciaux se sont préparés au retour des clients de ce lundi, pour que celui-ci se fasse de la manière la plus sereine. L'idée est d'éviter la cohue, d'adopter un comportement responsable et de prévenir le risque d'une deuxième vague de contaminations. Mais dès ce lundi, tous les magasins ne seront pas rouverts. Les agences de voyages restent fermées dans l'absence de mesures concrètes sur les possibilités de se rendre à l'étranger. De plus, certaines chaînes de magasins ont décidé de procéder à une réouverture de leurs établissements en cascade (En savoir plus).

Du côté des employés, deux sentiments contradictoires prévalent: l'excitation et l'inquiétude. "Il y a une part d’excitation parce que les gens sont contents de revenir travailler mais aussi de l'anxiété parce qu'ils attendent de voir comment les clients vont se comporter", explique la directrice du centre commercial Ville2 à Charleroi.

RÈGLES À RESPECTER DANS LES MAGASINS

- Tous comme pour les commerces qui sont déjà ouverts, un seul client pourra être accueilli par 10 mètres carrés.

- La durée maximum dans le magasin sera de trente minutes.

- Il est fortement conseillé que les clients portent une protection qui protège le nez et la bouche dans le magasin.

- Il faudra respecter la distanciation sociale.

- L'employeur est également responsable de la santé et de la sécurité de ses travailleurs. Il fera tout pour que cette sécurité puisse être garantie.

- Il est aussi essentiel que ces réouvertures n’entraînent pas d’effet de foule, raison pour laquelle il faudra faire ses courses seul. S'il y a beaucoup de monde dans la rue ou dans le centre commercial, il est demandé de faire preuve de bon sens et de revenir à un autre moment.

- Une exception sera faite pour un enfant de moins de 18 ans qui pourra être accompagné d’un parent, et évidemment les personnes nécessitant du soutien.

- Il est recommandé de se rendre dans les commerces situés dans une ville ou une commune proche de son domicile, ou de son lieu de travail.

- Il faut donner la priorité aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes moins mobiles, et au personnel de soins de santé.

Quand rouvrir les marchés ?

Pour le ministre du commerce et des classes moyennes, le dossier est sur la table depuis plusieurs jours. Faut-il d'abord rouvrir les petits marchés? Denis Ducarme ne veut pas encore se prononcer (voir la vidéo ci-dessous). L'important, selon lui, est de suivre l'avis des experts pour garantir avant tout la sécurité des maraîchers et des clients. La réouverture des marchés sera au programme du prochain Conseil National de Sécurité.

 




 

Vos commentaires