En ce moment
 
 

Coronavirus - Traçage en Belgique: voici comment vous pourriez être contactés

Coronavirus - Traçage en Belgique: voici comment vous pourriez être contactés
©Belga
 
CORONAVIRUS

Le Centre de crise est revenu, au cours de la conférence de presse conjointe avec le SPF Santé publique, sur le suivi des contacts entamé lundi matin pour repérer et prévoir les éventuelles nouvelles infections au coronavirus à venir en Belgique. Celui-ci sera effectué exclusivement par un appel téléphonique provenant du numéro 02/214.19.19 ou par un SMS délivré par le 8811. "Si on n'arrive pas à vous joindre par téléphone, il se peut qu'un agent vienne se présenter à votre domicile", a précisé le porte-parole du Centre de crise, Benoit Ramacker.

Pour pouvoir éviter une nouvelle épidémie incontrôlée du virus, les autorités ont développé et renforcé un système de suivi des contacts. Ce suivi permet de retrouver plus facilement les personnes qui ont récemment rencontré un porteur du virus et se déroule actuellement uniquement par appel téléphonique ou par SMS, avec les numéros officiels 02/214.19.19 et 8811, valables pour l'ensemble du territoire. "Nous conseillons à chacun d'enregistrer ces deux numéros dans votre appareil", a fait savoir M. Ramacker. "Parce que nous avons constaté ces derniers jours que de faux messages commençaient à circuler. Si vous recevez un message qui ne provient pas de ces numéros officiels , vous devez absolument les ignorer (...) et certainement pas cliquer sur l'éventuel lien qui se trouve dans le SMS", a-t-il encore averti.

Soyez vigilants par rapport aux actes malveillants 

Le porte-parole en a également appelé à l'esprit critique des citoyens par rapport aux questions qui leur seraient posées. "Si vous êtes identifié comme porteur du virus, le collaborateur discutera avec vous pour identifier les personnes que vous avez croisées les jours précédents et la discussion portera sur des recommandations en matière de santé publique pour vous et vos proches", a-t-il ajouté, précisant que ces entretiens ne serviront pas à contrôler le respect des mesures de confinement et qu'il ne sera jamais demandé de transmettre des données bancaires ou des mots de passe. "De telles informations ne doivent jamais être données par téléphone, que ce soit ici ou pour tout autre situation. Soyez donc vigilants par rapport à ces actes malveillants qui, malheureusement, existent." La plateforme interfédérale mise en place pour suivre le processus a par ailleurs fait le nécessaire pour éviter que les numéros officiels ne soient falsifiés, a indiqué lundi après-midi le porte-parole du ministre flamand du Bien-être Wouter Beke.

DÉCONFINEMENT - La 2e phase EN DIRECT: les dernières infos

 

 

Vos commentaires