En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: Jérôme, divorcé, est séparé de son fils de 8 ans (vidéo)

CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique pèse sur les familles. Particulièrement pour les couples séparés qui ont la garde alternée de leur enfant. Même si le gouvernement autorise bien sûr à faire le transfert dans une telle situation, certains parents ne prennent pas le risque.

Jérôme Jacques est ambulancier. Il est intervenu par skype dans "C’est pas tous les jours dimanche". Il est donc au cœur du dispositif contre le Covid-19. En temps normal, il a la garde de son fils une semaine sur deux. Mais il a décidé de le laisser chez sa maman, il explique: "C’est vraiment pour le protéger de mon emploi. On est constamment en contact avec des personnes qui sont possiblement contaminées."

CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir la maladie Covid-19

Pour Jérôme, cette séparation est très difficile à vivre. Les experts sur plateau expliquent que le plus important en cette période de confinement est de ne pas perdre le lien social: "Les nouvelles technologies nous permettent de rester en contact. C’est primordial, explique Emmanuel André, virologue et porte-parole interfédéral pour le coronavirus."

"Nous ne pourrons tenir ces mesures que si nous trouvons des moyens de communiquer qui sont acceptables d’un point de vue santé publique, mais qui permettent de maintenir cet esprit de solidarité, ajoute Emmanuel André."

Même si la garde alternée est autorisée, Jérôme a fait le choix de l’éloignement avec son fils pour sa protection. Une situation que les enfants ont parfois du mal à comprendre: "Il réagit assez difficilement parce qu’il ne comprend pas le confinement. Il a huit ans. J’essaie de le rassurer en lui expliquant que c’est une mauvaise période et que tous ensemble on peut y arriver. J’essaie de le sensibiliser aussi. A huit ans, il est assez malin."

CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos liées au coronavirus en Belgique

 

Vos commentaires