En ce moment
 
 

Test Dyson Pure Humidify+Cool: un monstre d'ingénierie qui complète parfaitement les nouvelles maisons passives

Les tests de Mathieu: et si vous purifiez, rafraîchissiez et humidifiez l'air de votre maison avec un seul (gros) appareil ?
 
Les tests de Mathieu
 

Le Dyson Pure Humidify+Cool est un purificateur d'air, équipé d'un réservoir d'eau pour humidifier une grande pièce. Son prix élevé de 699€ s'explique par les trouvailles des ingénieurs anglais pour que l'eau ne vienne pas amener des bactéries dans l'air (et c'est compliqué...).

L'entreprise britannique Dyson est surtout connue pour ses aspirateurs et ses sécheurs de mains très efficaces dans les toilettes publiques. Mais depuis quelques années, l'ingénieur James Dyson et ses équipes (environ 10.000 personnes) sont très actifs sur un marché assez jeune, très populaire en Asie où l'air des villes est souvent pollué, celui des purificateurs d'air.

Les modèles se multiplient ces dernières années, mais l'idée première est toujours d'assainir l'air ambiant d'une maison ou d'une pièce, donc de le faire passer dans plusieurs filtres puis de le projeter. Au fil des ans, on a vu des versions qui réchauffent un peu l'air à la sortie, d'autres qui tentent de le refroidir.

Dyson s'attaque en 2020 à l'humification des maisons, à l'aide d'un réservoir d'eau. En promettant de rafraîchir l'air par la même occasion, c'est un peu le principe du rafraîchisseur d'air dont je parlais dans ce comparatif récent.

L'entreprise a donc appelé ce modèle "Pure Humidify+Cool" (699€), comprenez: purificateur qui humidifie et refroidit. Mais le pari est-il tenu ?

Gigantesque

Il s'agit sans conteste du plus gros purificateur d'air de la gamme Dyson. Il mesure 93 cm de haut, a un diamètre de 30 cm et pèse 10,3 kg (avec le réservoir d'eau rempli à moitié).

L'ensemble est donc très encombrant et il vaut mieux le placer dans une pièce de vie spacieuse et épurée que dans une petite chambre (c'est pourtant là que je l'ai mis lors de mon essai, pour tester ses capacités de rafraîchissement durant cette période caniculaire).

Une humidification ultra propre

Le but premier du Dyson Pure Humidify+Cool est bien de purifier et d'humidifier une pièce. En Belgique, avouons-le (en dehors des périodes très sèches et chaudes que nous connaissons de plus en plus souvent en été), on n'a pas tous les jours besoin d'humidifier une pièce, c'est même parfois l'inverse pour les vieilles maisons.

Mais dans d'autres régions du monde, où la climatisation fonctionne une bonne partie de l'année, l'air devient très sec à l'intérieur des maisons, et souvent un peu pollué si les filtres de la clim ne sont pas correctement entretenus. Et chez nous, les nouvelles maisons passives, très isolées, ventilées et chauffées par le sol, ont également cette tendance à assécher l'air.

L'humidificateur fonctionne de manière très sophistiquée, car Dyson, c'est un peu sa marque de fabrique, aime bien concevoir des systèmes ingénieux. L'eau contenue dans le réservoir de 5L pourrait, au fil des jours (d'autant plus qu'elle n'est pas protégée de la lumière), voir se développer des bactéries. Pour éviter de les projeter, l'eau utilisée passe à travers un rayon de lumière UV-C qui éliminerait 99,9% des bactéries (selon la communication de Dyson, difficile de le vérifier). De plus, dans l'évaporateur, cette partie qui agit un peu comme un tampon humidifié (filtre orange) et à travers lequel passe l'air, il y a des brins d'argent tissés dans le maillage. Là aussi, cela empêcherait les bactéries qui resteraient de s'y développer :

 

On comprend aisément pourquoi Dyson se casse autant la tête avec la propreté de l'eau servant à humidifier la maison: à la base, ces appareils sont des purificateurs d'air, donc il ne faudrait pas que l'eau utilisée ait l'effet inverse...

Précisons que l'air ambiant aspiré par l'appareil, avant d'être humidifié, passe lui aussi par des filtres (deux grandes pièces grises et bleues, voir ci-dessus). Si ça vous intéresse: ces filtres sont composés de neuf mètres de microfibres de verre borosilicaté compressé et colmaté, et capturent 99,95 % des particules polluantes aussi petites que 0,1 micromètre, notamment les allergènes, les bactéries et les pollens. Un filtre au charbon actif avec un revêtement Tris [tris(hydroxyméthyl)aminométhane] ayant pour but d’augmenter l’efficacité d’absorption de l’appareil, élimine le benzène et le dioxyde d’azote. Bref, c'est propre.

Et pour que ça le reste, Dyson a prévu un cycle de nettoyage entièrement automatisé pour toutes les pièces en contact avec l'eau (le filtre orange descend même dans le réservoir !). Quand je vous disais que c'était un trésor d'ingénierie:

Est-ce que ça rafraîchit ?

Cette machine imposante et sophistiquée sert donc à maintenir, à l'aide de multiples capteurs, le niveau d'humidité souhaité dans la pièce (cela se contrôle avec l'application Dyson Link, le purificateur est équipé d'une connexion Wi-Fi). Capteurs qui analysent également l'éventuelle pollution de l'air pour augmenter ou diminuer la filtration, donc la quantité d'air aspiré, filtré puis projeté. Même la projection a été revue: baptisée Jet Axis, elle permet, grâce à deux réglettes mobiles automatiques, d'atteindre tous les recoins d'une grande pièce.

Mais dans son intitulé, il y a également Cool (to cool = refroidir). Donc on est en droit d'attendre un certain rafraîchissement. Soyons franc: avec un bac d'eau tiède (température ambiante, elle n'est pas refroidie), ce purificateur ne fait pas de miracle. Comme avec le rafraîchisseur dont je vous ai déjà parlé, l'air projeté est plus frais car chargé d'humidité, mais il n'est pas froid.

Vous aurez donc une impression de fraîcheur, pour autant que la soufflerie fonctionne. Elle est réglable manuellement en intensité, et on peut mettre un minuteur pour qu'elle s'éteigne au milieu de la nuit, par exemple, quand la température a baissé. On est donc nettement plus proche d'un ventilateur que d'un climatiseur.


Conclusion

Monstre d'ingénierie hygiénique, le Dyson Pure Humidify+Cool est un purificateur d'air capable d'humidifier une grande pièce. Ces nombreux systèmes de filtration et de purification de l'air comme de l'eau contenue dans le réservoir, en font un appareil unique au monde. D'où son prix, très élevé comme souvent avec Dyson: 699€.

Rempli de mécanique et d'électronique, c'est un mastodonte de pratiquement 1 mètre de haut et 10 kg.

A qui s'adresse-t-il ? A toutes les maisons qui sont trop sèches. En Belgique, cela concerne donc certaines nouvelles habitations passives, dont les systèmes de ventilation, de climatisation et de chauffage par le sol ont parfois tendance à assécher l'air ambiant, ce qui peut être très désagréable.

Le Dyson est capable de maintenir un taux d'humidité prédéfini (par défaut, 50%) grâce aux 5 litres d'eau contenu dans son réservoir, qu'il faudra remplir plus ou moins souvent, en fonction de l'utilisation qu'on en fait. Le tout se règle et se commande via une petite télécommande fournie, ou pour plus d'option, via l'application Dyson Link très complète.

Petit bémol: ne vous attendez pas à refroidir l'air ambiant dans une chambre chaude, en été. Le Dyson, malgré le "Cool" de son intitulé, ne fait que projeter de l'air humidifié. Il y a donc une sensation de fraîcheur tant qu'il est en route, mais la température ne baissera jamais. On parle donc bien de rafraîchissement, et non de refroidissement (mais ça n'est pas son but premier, car souvent il est là pour combler la sécheresse amenée par la climatisation !).


 
 
 
 
 

 




 

Vos commentaires