En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: Quel est le problème principal pour les infirmières en ce moment?

Coronavirus en Belgique: Quel est le problème principal pour les infirmières en ce moment?
CORONAVIRUS

Nathalie Lionnet, infirmière et secrétaire fédérale du SETCA, était sur le plateau du RTLINFO Bienvenue pour répondre aux questions d'Olivier Schoonejans.

En tant que professionnel, comment ça va ?

Chacun essaye de faire du mieux qu'il peut. Toutes les équipes en tout cas sont prêtes à relever le défi et avec toutes les choses négatives qu'on nous annonce tous les jours, je pense qu'il faut aussi être attentif à des choses positives. Ce matin, j'entendais un enfant qui disait "moi ma maman est infirmière et j'aide maman à combattre le 'cocovirus'" comme ils disent, et ce sont aussi des petits mots (...)

Le matériel, le matériel, le matériel, ça c'est vraiment la problématique majeure.


Pour les pensionnaires des maisons de repos qui se demandent "est-ce qu'on va continuer à bien s'occuper de moi' ? Vous, en tant que professionnel, vous leur répondez quoi ?

On va tout faire pour s'occuper bien de vous. Maintenant, il y a un besoin urgent, et je ne suis pas la seule à le dire. Nous avons besoin de matériel. Il faut que les problématiques des masques, solutions hydroalcooliques et tenues de travail soient résolues. Je pense que si on veut être conscients que si on veut permettre aux hôpitaux de réussir à gérer cette crise de Covid-19, il faut que la première ligne, je parle des maisons d'éducation, d'hébergement, du secteur des maisons de repos, je parle aussi de l'aide aux familles, de la santé mentale, de la psychiatrie, il faut que tous ces professionnels puissent préserver leurs propres résidents ou patients pour éviter des dégradations de santé et qu'on aille à l'hôpital. Le matériel, le matériel, le matériel, ça c'est vraiment la problématique majeure.

Si le personnel de ces institutions est protégé lui-même, les risques de contamination auprès de ce public-là sont limités, et ce ne sont donc pas des gens qui vont aller engorger les hôpitaux et les urgences ?

Bien évidemment. On nous a dit 'attention il y a des publics cibles, il y a des gens beaucoup plus fragiles par rapport au Covid 19. Où se trouvent ces gens ? Et bien ces gens, les personnes âgées, sont en maison de repos. Elles sont aussi à leur domicile, elles bénéficient d'accompagnement d'aides familiales, vous avez les patients en psychiatrie, vous avez aussi dans les maisons d'éducation et d'hébergement des personnes en situation de handicap qui ont déjà des problèmes respiratoires, il faut veiller à ce que, dans ces institutions, on puisse appliquer de manière stricte toutes les mesures d'hygiène. Donc, ça veut dire renforcement des équipes d'entretien, parce que les collègues du service entretien font un boulot formidable et ce sont des éléments essentiels contre la transmission du Covid-19. Le défi n'est pas à l'hôpital, l'hôpital c'est quand les gens sont contaminés et donc le deal c'est de veiller à éviter la transmission. Donc nous soutenons la première ligne.

Comment ça se passe sur le terrain pour le moment ?

Sur le terrain, il y a des institutions où on craignait, où on était déjà dans des conflits sociaux auparavant où on se dit 'Ça va être difficile' et là, par contre, on a eu des réponses formidables. On a eu vraiment des institutions qui se sont mis en ordre utile (...) Maintenant, il y a des institutions qui ont pris des décisions qui sont contre-productives, je vais par exemple vous citer une institution d'hébergement de personnes en situation de handicap, où pour éviter la situation de contamination, l'employeur exige que les travailleurs soient confinés pendant 15 jours 24 heures sur 24, avec les bénéficiaires. On a eu la possibilité avec le gouvernement et les fédérations patronales de réagir pour dire "on va se calmer, c'est peut-être pas la bonne opportunité" et donc on va faire autrement. Il y a des situations sur le terrain qui ne sont pas toujours adéquates...

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes du Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

Vos commentaires