En ce moment
 
 

57 procurations irrégulières recensées à Neufchâteau: "Pour la sérénité, je pense qu'il vaut mieux revoter" (vidéos)

La question de revoter aux communales à Neufchâteau se pose. Le gouverneur de la province de Luxembourg devra trancher. La première audience avait lieu ce matin.

Faut-il revoter à Neufchâteau? Le gouverneur de la province de Luxembourg a organisé un débat public ce matin à Arlon. Les assesseurs et les présidents de bureau de vote seront également auditionnés. Le bourgmestre de Neufchâteau, Dimitri Fourny, est soupçonné de fraudes électorales. Il est inculpé, pour des procurations litigieuses, faites en maison de repos.


"Pour la sérénité, je pense qu'il vaut mieux revoter à Neufchâteau"

Il a réagi, à la sortie de l'audience, au micro RTL INFO de Mathieu Langer: "Manifestement, il y a des irrégularités beaucoup plus larges qui ont été constatées par l'administration, donc je pense inévitablement que nous nous orientons vers de nouvelles élections à Neufchâteau". Il précise qu'il l'avait déjà indiqué avant l'audience qu'il s'agissait de sa volonté: "J'ai constaté des choses que je ne connaissais pas. Je l'avais dit avant, qu'il y en ait 1, 2, 10 ou plusieurs, pour la sérénité, je pense qu'il vaut mieux revoter à Neufchâteau".

"Monsieur Fourny est pris la main dans le sac"

"57 irrégularités, c'est près d'un quart, un cinquième des procurations qui ont été frappées d'irrégularités, c'est évidemment un chiffre très impressionnant. Aujourd'hui, monsieur Fourny, qui est pris la main dans le sac, nous dit, on va revoter à Neufchâteau, je trouve cela un peu facile", a réagi pour sa part Yves Evrard, membre de l'opposition et ancien bourgmestre de la commune. Il plaide toutefois également pour de nouvelles élections: "A partir du moment où il y a une fraude, je crois qu'en termes de confiance à l'égard des citoyens, on a une responsabilité politique d'essayer de restaurer cette confiance, et ce n'est pas à travers les éléments qu'on a pu découvrir aujourd'hui que cette confiance va être renouvelée".

La salle du conseil provincial d'Arlon était comble et le public a assisté à la lecture du rapport administratif, du dossier électoral des dernières élections communales et du rapport d'instruction. Les débats sont menés par le gouverneur de la province, Olivier Schmitz. Plusieurs témoins ont été auditionnés : des opérateurs, le président d'un bureau de vote mais aussi le directeur général de la commune de Neufchâteau.


Seulement le volet administratif abordé

C'est uniquement le volet administratif qui est abordé, pas le volet pénal. "Nous on a eu accès d'une part au volet pénal, aujourd'hui, on a vu la face visible de l'iceberg. Derrière ça, il y a tout le volet pénal, avec des chefs d'inculpation qui sont graves, qui ne sont pas pris à la légère. On comprend effectivement aujourd'hui que le juge Langlois a mené une enquête approfondie, je crois que l'ensemble des institutions, y compris ici au niveau du gouverneur, font un travail sérieux. On voit l'ampleur de la fraude. Clairement, il est nécessaire de revoter à Neufchâteau. Se pose après la question de savoir qui peut être un candidat crédible auprès des électeurs chestrolais", a réagi Yves Evrard.


On y verra plus clair le 23 avril prochain

On saura, lors de la prochaine audience, le 23 avril prochain, s'il y aura de nouvelles élections à Neufchâteau. 

Vos commentaires